Alençon. Son premier livre a été publié dans la collection blanche de Gallird

Touché dans sa jeunesse par L’Étranger d’Albert Camus, Rémi David ne cache pas sa fierté d’être publié dans la même bibliothèque que le célèbre écrivain français. ©L’Orne Hebdo

Le Mans, Lyon, Vichy… Le projet de Rémi David, l’écrivain d’Alençon, l’emmène aux quatre coins du pays, voire en Suisse.

« Ce soir, je vais à Cherbourg. C’est un grand moment de rencontres”, a-t-il déclaré, il y a quelques jours.

Un rêve d’enfant

Et pour cause : à 38 ans, il a sympathisé Mourir avant d’être diplômé, son premier livre. “C’est un rêve d’enfant devenu réalité”, a déclaré le résident de Cherbourg.

Quand j’avais 15 ans, j’ai publié une nouvelle qui m’a valu le prix du jeune écrivain. Ensuite, j’ai continué à travailler mon écriture.

Rémi David, auteur

Installé sur Alençon (Orne) pendant six ans, où je animer des débats littéraires et conduire concert, l’auteur a aujourd’hui publié une quinzaine d’ouvrages, des livres pour enfants aux chansons, en passant par les contes. Mais ce n’est pas une histoire, c’est le “genre par excellence”.

J’aime raconter des histoires. Avec un journal, il n’y a pas de limite au format ou au nombre de pages. On peut aller plus loin dans la recherche d’images.

Rémy David.

Ce programme, à partir de 2017est né cinq ans plus tard.

Il y a tout un pan de recherche bibliographique, et cela prend beaucoup de temps. Et j’ai pris le temps de rencontrer des randonneurs professionnels, thème majeur du livre.

Rémy David.

Climatisation histoire vraie, le livre dit l’amour entre Jean Genet, écrivain du 20e siècle, et Abdallah, un jeune homme. Enfin, au centre, il deviendra piéton, instruit par sa compagne, jusqu’à la chute et leur séparation. C’est une catastrophe “confortable et photogénique”.

Imprimé près d’Alençon

Et il a séduit le monde littéraire. Le livre a été publié par le député Société Blanche de Gallird. Pas grand chose pour une première histoire.

Vidéos : maintenant sur Actu

Rémi David l’a fait la première page Lettre Figaro et a été honoré dans les colonnes du Journal Indiquer.

“Quand j’étais jeune, j’étais marqué par L’étranger par Albert Camus. C’est comme les grands noms comme ça. C’est une forme de savoir”, expliquent Romain Gary et, dans la littérature américaine, John Steinbeck.

Maintenant, j’espère que l’histoire trouvera ses lecteurs et que l’histoire les touchera comme elle m’a touché.

Rémy David.

Pour la première édition, le livre est publié sur 6 000 exemplaires. Pas seulement partout ! Dans la maison de Imprimé Normandie Rotoimprimerie basée à Lonrai, près d’Alençon.

Une très bonne coïncidence. J’ai pu aller imprimer, très cool. Je suis content qu’il soit publié ici.

Rémy David.

L’auteur normand ne cache pas sa joie de voir son travail dans les boutiques de la librairie Le Passage, à Alençon, qui est son “grand amour”.

Alors que Rémi David parle de rencontres littéraires, avec un chemin vers le fête du livre à la Halle aux Toiles d’Alençon, samedi 15 octobre à 17h, il “travaille” sur un nouveau livre.

Autres projets à venir

Maintenant, il le postera quelque part roman graphique publié par Motus, en 2023. Et aussi un livre jeunesse sur la magie édité par Actes Sud Junior, également magicien.

Mourir avant d’être diplômé, Livres Gallird, 18 €. Disponible en librairie et en ligne.

Est-ce que cet article vous a aidé? A noter que vous pouvez suivre L’Orne Hebdo sur la page Mon actualité. En un clic, après inscription, vous verrez toute l’actualité de vos villes et marques préférées.

Leave a Comment

%d bloggers like this: