Andor – Episode 12 – Rix Road : 100% spoilers ! • Actualités Andor • Univers Star Wars

Waouh… une série !

Et voilà… Andor il a vu la fin de la première saison avec un morceau astucieux pour clôturer l’ensemble que j’ai trouvé beau et qui m’a beaucoup touché. C’est très simple, pas une seule partie d’une histoire de Star Wars ne m’a tenu en haleine, m’a fait ressentir de l’amour pour les personnages, de la colère aussi, de la colère, de la joie et de l’espoir. . Cette belle décoration d’idées est le rôle commun des films à mon avis. Pour que, Andor 12 pièces me seront utiles. Bien que je garde la vision du monde pour un prochain article sur l’ensemble de la session (#pubSWU), je ne peux que me demander si ce projet verra le jour car il représente le reste de ce qui nous est donné. Et ceci, je crois, est tout. Il n’y a aucun espoir dans un ordre Jedi flamboyant comme la Haute République, pas d’aventures mafieuses comme dans Le livre Boba FettIl n’y a pas d’histoire d’un gentil vieillard accompagné d’un jeune homme qui sourit de sa froideur et de sa solitude…

Il n’y a pas de Jedi ici. Il n’y a pas de Sith. Il n’y a pas de lumières. Il n’y a pas de force. Et bien qu’ils fassent partie intégrante de l’ADN de Star Wars, leur absence est un soulagement.

Je vous invite donc à me suivre dans mes réflexions sur les choses qui m’ont le plus marqué dans cette dernière saison. Le conseil général est maintenant : ce qui suit est aussi dommageable que le sujet !

Mais avant de partir lire ma critique plus intéressante, je vous invite à demander des nouvelles de mon ami. Dago est une liste de tous les clins d’œil à l’univers Star Wars dans diverses catégories. Voici ce qu’il a fait pour l’épisode 11 (ici).

Bonne lecture!

Retour de l’exil


Revenir à Ferrix et faire rester tout le monde (sauf Mon Mothma) à cet endroit semble plus inévitable après la dernière fois et ce que cela peut être un document que cette reprise ne se fait pas bien. Cassian a toutes les raisons du monde de revenir. Il voit des problèmes mais s’en fiche. Je crois que c’est une question d’honneur et de respect, et je crois que la question ne s’est pas posée : qu’il vienne. Bien sûr, c’est pour les funérailles de Maarva mais aussi (plus ?) pour sauver Bix. Dédra ? Il attendait cela d’Aldhani. Il ne veut être nulle part ailleurs dans la galaxie (pas au bureau du BSI où ils aiment tuer des rebelles sans même essayer de les interroger). Syrie? Où aimeriez-vous être ? Cassian a sa névrose. Luther ? Après avoir été enregistré dans la section suivante, il semble qu’il veuille en finir avec la seule chose qui puisse le changer et l’avoir une fois pour toutes.

Toute la saison est construite autour de la façon dont ces différents personnages se retrouvent avec l’esprit et la sagesse au cœur des événements de Ferrix. De cette façon, ils iront un peu plus loin et ils se retourneront en essayant de forcer, pénétrer ou blesser dans le sillage de Ferrix.

Les funérailles de Maarva


La pièce est vraiment créée maintenant. Le succès de celui-ci apportera beaucoup de sens à l’épisode. On voit bien que l’Empereur tente de sécuriser la ville afin d’attirer ce réseau rebelle et ce Cassian Andor. On s’attend à ce que le temps soit un peu rude là-bas en ce moment. Cette colère est sur le point d’exploser à mesure que la peur grandit. Car c’est Nemik qui avait raison dans son manifeste qui a complètement changé Cassien ! L’Empire a peur. Sa torture, sa torture en est la preuve irréfutable. Car entre ordre et liberté il faut choisir et une société fasciste fait vite ce choix. Ordre. Par dessus tout.

Ce lien politique et cette réalité sont clairement le mérite de la série. Et ce droit a été démontré en cette période de révolution au sein du gouvernement. Les exemples historiques ne manquent pas qui permettent de se souvenir de ce genre de moment de tournage devant public montrant sa colère !

Et l’exercice ici se permet d’être poignant. Maarva est une femme importante dans cette communauté. Il se sentait responsable de tout d’une certaine manière et il se sentait le principal ancrage de cette classe ouvrière, monde célèbre qui avait été brutalisé par l’Empire fasciste. Quelle meilleure réponse à cela que celle qu’il a donnée à ses anciens amis avant de mourir ? Son discours sous forme d’hologramme m’a fait penser aux scènes de Hari Seldon à la Fondation qui viennent de temps en temps donner des conseils aux générations futures.

Le discours de Maarva n’est pas un appel aux émeutes. C’est une voix qui capture son impact en tant que catalyseur de l’injustice et de la violence que le public de Ferrix trouve dans sa chair.

Quel est le doute sur le fascisme dont fait preuve l’Empereur lorsqu’il craint un simple enterrement ? Au moment de la réponse au désir d’honorer une personnalité locale pour resserrer son emprise ? Saper les valeurs de toute une nation à des fins politiques ? Il se souvient d’Aldhani et confirme la nature méprisable de ce régime brutal et destructeur.

Le seul résultat est la fusillade des gens qui ne sont rien, rien que le cœur du problème et la vérité du gouvernement est révélée.

Quelle époque ! Mais il est temps !

Tout est ici ! Espoir, amour, espoir et solidarité, comme dans les épisodes précédents, les habitants de Ferrix ne demandant qu’à vivre dans la dignité et la liberté.

Dedra Meero et Syril Karn


A cause de cette femme, Syril mettra sa vie en danger pour la sauver. Le début d’une histoire d’amour ? Peut-être. Mais étant donné la nature des images, il faudra certainement un certain temps avant qu’elles ne montrent les bons sentiments l’une pour l’autre.

Si le patron de BSI dans cet épisode est vu comme un fasciste à cause de ses blagues de pure haine envers les employés de Ferrix ou à travers ses décisions sans cesse froides, Syril m’inquiète plus que jamais de tout ce qui est perdu. Le petit lien qu’il avait construit dans une vie peu fiable a été brisé par une rébellion en fuite. Son ambition impériale était-elle le résultat d’une profonde réflexion politique ou simplement un déni de ce qu’il ne comprenait pas et une volonté de venger Cassien ? J’espère que cela sera abordé dans la saison 2. Je vois cela comme une chose intéressante qui pourrait prendre vie.

Quoi qu’il en soit, Dedra apprend à la dure qu’elle ne peut pas gagner. Une belle robe blanche peut finir le visage d’une tendance impopulaire. Celui qui décide se retrouve au cœur du conflit. Si j’ai cru un instant qu’il avait du mal à s’y rendre, Syril l’a très vite sauvé. Mais le travail de l’acteur est très bon pour pouvoir écrire la terreur ressentie par l’empereur devant la colère des citoyens de Ferrix comme en témoigne son choc.

Ce problème va-t-il l’abattre encore plus ? Probablement pas. Au contraire, le seul problème est la perte de pouvoir, le mal et le mépris.

Cassien et tous les autres !


La présence de Cassien à Ferrix ne fait aucun doute. Bien qu’il ait échappé à l’arrestation grâce à la dispute d’un habitant de Ferrix (qui sera puni pour cela), il est avant tout pour surveiller la rébellion. Pas de doute pour soutenir le mouvement !

Cassien n’était pas là pour déclencher la rébellion car sa présence a conduit à une tentative impériale qui a échoué mais a déclenché une crise populaire. Il vient rendre hommage à sa mère adoptive ou mettre fin à sa vie de rebelle emprisonné. Après Aldhani, Narkina 5, sa jeunesse et construit grâce aux idées créatives de son ami Nemik, le réveil de Maarva est la goutte qui fait déborder le vase qui fait de Cassian un rebelle. L’épisode se termine donc par un ultimatum donné à Luthen qui, pour la première fois dans l’histoire je crois, rit réellement (à part son rôle de célébrité sympathique et affable bien sûr)).

Bix et donc il est enregistré et d’autres choses peuvent s’exécuter pendant que le coup sonne toujours. Le combat continuera pour eux mais pas sur Ferrix.

Mon, pour sa part, terminera cette saison avec, je crois, un coup intéressant qui lui permettra d’éviter de douter de sa trésorerie en les expliquant à un homme de jeu plutôt qu’à la révolution de l’argent ! L’astuce est très astucieuse et montre le pouvoir politique de la personne qui sera le chef de la rébellion. L’incident lui laisse une affaire difficile, les fiançailles de sa fille. Comme Luthen et face au fait que le travail est nécessaire au bien commun, il décide de renoncer à son bonheur personnel et familial.

Même s’il est plus simple, son arc est plus intéressant. J’espère qu’il sera développé davantage dans la saison 2.

La photo post-générique nous donne une idée de l’horreur de Narkina 5 la dernière fois : Cassian et d’autres prisonniers participent à la fabrication des briques de l’Etoile de la Mort… Quelle apothéose ! Et une photo aussi !

La fin

Encore une fois, vous comprenez. J’ai tout aimé ici. Tout. J’ai vu des idées que je n’avais pas vues depuis un moment avant une œuvre d’art Star Wars. Cette série est amusante et surprenante du début à la fin. L’attente de la saison 2 sera longue mais je suis contente de regarder ces 12 épisodes dont je vous donnerai toute l’idée dans une prochaine newsletter.

.

Leave a Comment

%d bloggers like this: