Angoulême 2022 : Isabelle Huppert, Laure Calamy… nos 8 coups de coeur du festival

Egalement événement dans le domaine du cinéma français, la 15e édition du Festival du film francophone d’Angoulême s’est tenue du 23 au 28 août. AlloCiné, au téléphone, vous présente ses coups de cœur.

Pour sa 15e édition, le Festival du film francophone d’Angoulême a attiré moins de 52 000 spectateurs. C’est 40 % de plus que l’an dernier. Après 5 jours de compétition, le jury – présidé par André Dussollier – a décerné le Valois de Diamant – la plus haute distinction – au film Les Pires. de Lise Akoka et Romane Gueret. Il y avait aussi un film : Le sixième fils de Léopold Legrand, couronné de quatre prix – le Valois de la musique, celui du scénario, les meilleures actrices – Sara Giraudeau et Judith Chemla – et le Valois du public.

Comme chaque année, une partie de l’équipe d’AlloCiné sera sur scène. Il est temps de retrouver une sélection toujours plus riche, entre drames, comédies et spectacles vivants. Quelques films ont retenu notre attention. Certains pour leurs thèmes, la force de leur interprétation et d’autres pour leur sens. Retour sur huit favoris.

Annie Colère de Blandine Lenoir


Films Aurora / Films locaux

Ce film est un peu court : une balle dans la force et la rapidité de son sujet, mais la sagesse de sa gestion. Avec Annie Colère, la réalisatrice Blandine Lenoir (Aurore, Zouzou) a réalisé un film intéressant qui éclaire la question de l’avortement alors qu’il est illégal en France, et dans un mouvement méconnu (le MLAC, Mouvement pour la Liberté d’Avortement et de Contraception). ), organisée secrètement dans les années 1970.

On ne peut s’empêcher de penser à l’actualité aux États-Unis, où le droit à l’avortement est plus que jamais menacé. Si le sujet est clairement difficile (la photo montre des signes d’humiliation, mais avec une approche nouvelle, intelligente), Blandine Lenoir trouve le juste équilibre entre drame et comédie, dans un film qui fait la part belle à l’amitié, à la sororité, et ce sans séparer les hommes de cette histoire, destinée au grand public. Il est utilisé par un grand groupe d’acteurs et de producteurs – Laure Calamy en est la réalisatrice.

Sortie le 30 novembre 2022

Brigitte Baronnet

Oui Noémie de Geneviève Albert


Films K américains

Pendant plusieurs années, de nombreux films québécois se sont retrouvés dans les salles françaises. C’est l’occasion pour les touristes de découvrir de nouvelles idées et de nouveaux talents. Dans ce geste, la réalisatrice Geneviève Albert donne Noémie dit oui. Après les documentaires et les courts métrages, c’est son premier long métrage. Il suit le parcours d’une héroïne de 15 ans, qui a fui sa jeunesse avant de tomber dans le piège de la prostitution.

Le cinéaste aborde très bien le tabou et le thème de la sexualité adolescente. Il a créé son histoire dans la ville de Montréal à un moment précis : le festival de Formule 1. Difficile, mais l’image ne tombe pas dans le voyeurisme et l’exploitation du danger social. Geneviève Albert donne un visage chaleureux et protecteur à son personnage principal, bien joué par Kelly Depeault.

L’acteur défend un rôle important tant physiquement que mentalement. Différents modèles sont enregistrés avec une réelle intention – en particulier en se concentrant sur les clients – d’éviter les relations sexuelles inappropriées. Noémie dit oui c’est un film difficile, il peut être dérangeant, mais ses mérites ne se démentent pas. Une des sensations fortes du festival.

Prix ​​: Valois pour les étudiants francophones (décerné par un jury d’étudiants francophones) et une Mention Spéciale pour l’actrice Kelly Depeault.

Sortie le 26 avril 2023.

Thomas Desroches

Les Cyclades de Marc Fitoussi


Chloé Kritharas

Plus tard Annie en colère de Blandine Lenoir (en compétition à Angoulême, voir ci-dessus) et L’Origine du mal de Sébastien Marnier (en sélection à la Mostra de Venise, en salles le 5 octobre), Laura Calamy retour à la liste de l’ironie pure. L’acteur s’est montré public grâce à l’histoire Dix pour cent qui sera vue en janvier 2023 de Cyclades de Marc Fitoussi (il est l’un des réalisateurs de Dix pour cent).

Les Cyclades est une sorte de road movie déjanté (ou “boat and ship movies”), où deux amis d’enfance se retrouvent sur une route impossible et partent ensemble en ferry… Road Blue. De moulin en moulin, ils visiteront plusieurs îles grecques. Une comédie chaleureuse et ensoleillée à l’image du paysage, et de ses créateurs. Le tandem Laure Calamy – Olivia Côte (Vous les femmes, Pupilles…). Combinez ce tandem de Kristin Scott Thomas avec un look et une performance inattendus, et vous avez l’une des meilleures comédies de 2023.

Sortie le 11 janvier 2023

Brigitte Baronnet

Par Joan de Laurent Larivière


Grand et petit

Après Je suis devenu soldat, son premier film, le réalisateur Laurent Larivière a présenté À propos de Joan. Il fait appel à l’incomparable Isabelle Huppert pour raconter une histoire qui oscille entre passé et présent, rêve et réalité. Joan est une rédactrice dévouée. Alors qu’elle marche dans la rue, elle est suivie par un homme, son premier amour. Des années ont passé depuis leur séparation. Pour Joan, le moment est venu d’annoncer qu’un fils est né de leur relation.

Tous les films projetés au festival. Pour Jeanne s’impose comme une véritable singularité. En plus d’un beau portrait de femme, Laurent Larivière propose une œuvre complexe aux différentes nuances. Film parfois satisfaisant – voire burlesque –, le film est aussi un mélodrame sur notre capacité à recréer notre destin. Le tout avec intégrité et sans mal. Si les deux premières étapes peuvent prêter à confusion, la troisième, lors d’un événement, permettra de rassembler toutes les pièces du puzzle. Chaque question a une réponse.

Comme le film, Isabelle Huppert symbolise la définition du changement constant et de la grande imagination. Sa dernière scène de caméra, qui montre la relation entre le spectateur et l’héroïne, offre l’un des plus beaux moments du cinéma. Autour de lui, on voit aussi les excellents Florence Loiret-Caille, Swann Arlaud et Dimitri Doré – qui figuraient dans Bruno Reidal en début d’année.

Sortie le 14 septembre 2022.

Thomas Desroches

Houria de Mounia Meddour


L’accord

Trois ans se sont écoulés depuis la sortie de Papicha, le premier long métrage de la réalisatrice Mounia Meddour, qui avait fait sensation lors de sa projection au Festival de Cannes. Après avoir remporté deux Césars – celui du Meilleur premier film et celui du Meilleur espoir féminin pour Lyna Khoudri -, la cinéaste revient avec Houria. Il choisit à nouveau l’Algérie pour raconter l’histoire d’une jeune danseuse agressée. Lorsque sa vie bascule brutalement, l’héroïne doit se reconstruire pour mieux renaître.

Houria – gratuit en arabe – sonne comme une voix pour célébrer la vie. Le film dépeint le parcours d’une héroïne qui doit se battre pour retrouver son intégrité. Pour cela, Mounia Meddour utilise l’art – la danse – comme un outil important de guérison. L’esprit de la sœur qui règne parmi les diverses formes occupe un centre à Houria. Connaître, comprendre et aider les autres à s’améliorer.

Comme Papicha, le réalisateur n’oublie jamais le caractère politique de son histoire. Ici, il relève la barre sur le sujet difficile des menaces pleines de remords. Dans le titre, on voit Lyna Khoudri, le sujet du film. C’est cool et moche, sombre et brillant. Impossible de citer les scènes de danse – chorégraphiées par Hajiba Fahmy -, véritables boucliers d’espoir, qui feront tomber ce groupe de créatures. Des héroïnes qu’on a envie de voir plus souvent.

Sortie le 15 mars 2023.

Thomas Desroches

La Machine d’Héloïse Pelloquet


Presse cinématographique

Chiara vit sur une île au large de la côte atlantique, où son mari Antoine a grandi. Ils forment un couple heureux et aimant. Il apprend le métier d’Antoine, la pêche, et travaille avec lui pendant vingt ans. L’arrivée de Maxence, un nouvel élève, perturbe leur équilibre et les vérités de Chiara…

Mieux vaut en savoir un peu plus sur ce film avant de venir le voir en salles, et être surpris. C’est un premier film (écrit et réalisé par Héloïse Pelloquet, connue pour ses courts métrages) avec une excellente écriture, dans un film, celui d’une petite île, avec des ouvriers marins.

Afin de vous convaincre en quelques mots, nous dirons simplement qu’il s’agit d’une des plus belles oeuvres de Cécile de France. La relation nouée avec Félix Lefebvre (Été 85, Suprêmes) est décrite avec une grande précision.

Sortie le 14 décembre 2022

Brigitte Baronnet

Affrontez vos illusions d’Olivier Peyon


TS Productions

Avec 175 000 exemplaires vendus, le livre Stop With Your Lies est l’un des plus grands succès de l’auteur Philippe Besson. Cinq ans après sa parution, le livre est devenu un film sous la direction d’Olivier Peyon – qui a également marqué la cinématographie de cette adaptation. L’histoire de Stéphane Belcourt, écrivain célèbre qui revient dans son pays natal après trente ans d’absence. Il y rencontre le fils de son premier amour.

Olivier Peyon fait un ouvrage important et plein de vérité sur “ceux qui partent et ceux qui restent”. Il reste fidèle à la nature de l’histoire originale tout en proposant une relecture personnelle avec quelques modifications. Guillaume de Tonquédec est le personnage principal qui se révèle au fil de l’histoire. Sa force avec Victor Belmondo donne au film ses meilleures scènes, à l’image du duo d’acteurs – Julien De Saint-Jean et Jérémy Gillet -, dont l’alchimie brise l’écran.

Sans problème, arrêtez votre tromperie Une alternance avec beaucoup de cœur, entre jeu d’acteur, études d’histoire et comédie – grâce à la présence de Guilaine Londez.

Sortie le 18 janvier 2023.

Thomas Desroches

Le Bleu du Caftan de Maryam Touzani


Ad Vitam

Halim est marié depuis longtemps à Mina, et dirige avec elle une boutique de caftans traditionnels dans la médina de Salé, au Maroc. Le mariage est resté un secret que Halim, sa femme, avait appris à garder secret. La maladie de Mina et l’arrivée d’un jeune étudiant bouleversent cet équilibre. Ensemble dans leur amour, chacun aidera l’autre à affronter ses peurs.

A l’image de la robe du caftan qui a donné son titre au film, Le Bleu du caftan est une œuvre simple et douce, étroitement liée au thème de l’homosexualité au Maroc. Ceci est basé sur un bon exemple, qui prend du temps pour nous révéler lentement les personnages. Des scènes fortes se dégagent du film. La description du trio qui a réalisé le film est toujours correcte : Saleh Bakri, Lubna Azabal et Ayoub Missioui. Le Bleu du caftan est réalisé par Maryam Touzani (qui dirigeait auparavant Adamu), et co-écrit par elle et Nabil Ayouch (Much Loved, Haut et fort).

Sortez immédiatement.

Prix ​​: Valois d’Acteur pour Saleh Bakri et Valois de Réalisateur pour Maryam Touzani

Brigitte Baronnet

Leave a Comment

%d bloggers like this: