Châteauroux : Equinoxe fait peau neuve et étoffe sa programmation

Quel est le point commun entre Homer et un supporter du FC Lens ? Et que va faire ce loup au milieu du papier pour cette nouvelle saison ? Les abonnés et futurs spectateurs de l’arène publique de Châteauroux ont reçu toutes les explications lors d’une soirée ludique et passionnante.

Par Pierre Belsoeur

Les supporters du stade du RC Lens sont sur la pelouse le 19 mars © Yohanne Lamoulère

Mythes et croyances sont la colonne vertébrale du projet 22/23 d’Equinoxe, la Scène Nationale de Châteauroux, dont l’exposition émouvante se tient dans la cité numérique, sur la place Balsan. La rénovation globale du plateau n’est pas terminée.

Un spectacle puissant, mené par le metteur en scène d’Equinoxe, Jérôme Montchal, et joyeux – les frères Scopitone ont quitté leur tournée pour aller en musique dans l’amphithéâtre et Jérôme Rouger a donné, lors de l’heureux conseil, ses conseils aux touristes pour faire un bon Afficher. .

Homère et Ovide étaient là

Qui a dit que l’histoire parle d’Homère… ou d’Ovide. Les voilà, revus par Pauline Bayle et Flàvia Lorenzi. Le premier pose, dans une compétition ultra-dynamique, une triste question de sujet : “Au nom de quoi on est prêt à mourir” (3 décembre). La seconde montre la performance de sept comédiens sur la scène nationale des Héroïdes. symbolisant le Parthénon (récits de fornication les 13 et 14 avril).

Jérôme Montchal a fait une présentation vivante et enthousiaste du projet

A propos de monuments, les supporters du RC Lens sont en scène à la fin de l’hiver avec le stade, le spectacle le plus spectaculaire de la saison. Mais quel est le lien entre les histoires et le football, demandez-vous ? L’intérêt public de Bollaert est légendaire. Et cette volonté, c’est les ouvriers et la musique de la coupe minière “Les Corons” pour encourager les “sang-et-or” à la victoire. Six comédiens se joignent à cinquante-trois supporters pour raconter leur vie sublimée par des soirées de jeux, avec pompom girls et pubs avec frites (19 mars).

Les amateurs de théâtre ancien y trouveront également leur compte avec La Mouette, mis en scène par Cyril Teste (8 et 9 novembre), Don Juan revisité par David Bobée (8 et 9 février) et Lost Illusions, de Balzac adapté pour la scène par Pauline. Bayle Qui signera deux spectacles cette saison à Equinoxe (28 janvier)

Si le cinéma était la première industrie de la région de Châteauroux, on y danserait aussi. Faun et Via par le grand théâtre de ballet de Genève en collaboration avec Equinoxe (4 mai) les Circassiens y ont leur place, ainsi que les artistes suisses et italiens du Cirque d’Edo qui jouent L’Estetica Dell’Orso. (6 avril)

demande de jazz

En jazz aussi, nous sommes à Châteauroux. Week-end new-yorkais de mars avec le samedi 11 David Krakauer clarinettiste virtuose pour un Mazel Tov Cocktail Party et le lendemain Gabriel Kahane et son piano. Un jazz aux accents latins plus tard avec Laurent Coulondre entouré de musiciens sud-américains pour jouer “Mea Festa” le dernier album du pianiste nimois. (30 mars)

Enfin, quelques grandes stars se sont éparpillées cette saison, Patricia Petibon chantera Offenbach le 5 janvier, Edouard Baer fermera le rideau de la saison le 17 mai. Pour Fabien Olicard, il apportera à la jeunesse qui le suit sur You Tube le 11 mai .

Et le loup en route ? Oui, il est au centre du journal, il fait partie de l’esprit de Berry et fait appel à toutes les peurs.

Pratiquer

Découvrez tout sur cette saison et réservez vos places www.equinoxe-chateauroux.fr

Jérôme Rouger remet les téléspectateurs à leur place… avec le sourire

Plus d’informations sinon : Châteauroux : Bonne cure pour le DARC

Leave a Comment

%d bloggers like this: