Cherbourg. Environ 1 300 témoins pour l’augmentation des salaires

1.500 personnes, selon les syndicats, ont été évacuées à Cherbourg (©Solene LAVENU)

« Sale temps pour les travailleurs », “Des erreurs malheureuses, pas seulement au cinéma” , « Mes paroles sont pourries, et mon salaire aussi »…

Des pancartes et drapeaux syndicaux (CGT, FSU, Solidaires, etc.) ont de nouveau été arborés dans les rues de Cherbourg (Manche), selon le niveau national, ce jeudi 29 septembre à partir de 10h30. 1 150 selon la police, 1 500 selon les syndicats grève à la gare de Cherbourg pour réclamer une augmentation des salaires et minima sociaux.

« On est là, on est là… Même si Macron n’aime pas ça, on est là ! » Des salariés du secteur privé – avec des représentants d’entreprises comme Naval Group, Orano, Maîtres Laitiers du Cotentin… – et de la fonction publique ouvrières réunies autour de couvertures musicales.

« C’est important, et c’est important d’être là. Nous ne pouvons plus vivre dignement de nos salaires. »

Françoisedépartement

“Tout augmente, sauf nos salaires”argumente Philippe, salarié d’une entreprise de sous-traitance.

Autres développements dans la Manche

Des agitations ont été faites à Saint-Lô, Coutances et Granville et c’était aussi bien d’aller avec tout le monde 270, 330 et 170 personnes. Des images qui ont réconforté les représentants syndicaux.

« C’est un succès, il a toutes les parties, privées et publiques. Nous savons que le sujet est pertinent et l’excitation grandit. »

Salim AzouaouSecrétaire général de la communauté CGT

Selon Sandrine Gamblin, secrétaire officiel de la Manche non Force de travail : « Un retour de bon vivant et de bonne mobilisation. C’est très difficile pour tout le monde et il est important d’être là pour gâcher les problèmes quotidiens de nombreux travailleurs qui ne peuvent plus travailler et s’inquiéter de leurs mesures futures. »

Les deux représentants syndicaux ont confirmé que D’autres efforts peuvent être organisés rapidement. Surtout avec le réforme des retraites voulu par le gouvernement.

Vidéos : maintenant sur Actu

Est-ce que cet article vous a aidé? A noter que vous pouvez suivre La Presse de la Manche sur la page Mes Actualités. En un clic, après inscription, vous verrez toute l’actualité de vos villes et marques préférées.

Leave a Comment

%d bloggers like this: