Emmanuel Carrère, Carole Fives, Fiona Mozley, Serge Tisseron, Philippe Vilain… Brèves idées de la période d’écriture

Huit romans, un recueil d’histoires, trois essais… Voici de brèves critiques de douze ouvrages populaires de la rentrée littéraire de cette trente-sixième semaine de l’année.

Le recueil. V13, d’Emmanuel Carrère

Pierre-Sylvain, rescapé du Bataclan, qui l’a dit lors du V13 – nom de code de l’enquête sur l’attentat terroriste du vendredi 13 novembre 2015, où 130 personnes sont mortes et 350 blessées : « Je pense que ce que nous aurons sera un record collectif. » Cette histoire est ici. Emmanuel Carrère lui confie, après maintenance hebdomadaire, de septembre 2021 à juin 2022, pour la L’Obsl’histoire de l’audience secrète dans une large mesure “exploser” construit au coeur du palais de justice de Paris, sur l’Ile de la Cité. L’auteur de L’adversaire (POL, 2000) combinés et légèrement élargis. Et ceux qui les lisent chaque semaine, apprécient l’œil de Carrère, la clarté de ses mots uniques, sa connaissance des situations, sa sincérité aussi, il est intéressant de les voir ainsi conjugués, rendre le “traverser” le long cours établi par ce procès, qu’il écrivit “Tout autre chose qu’une bonne chose pour l’histoire, le pharaonique et le jugement absurde que nous avons de bonnes raisons de craindre au début. Quelque chose de très différent : une expérience unique de peur, d’amour, de connexion et de présence. Une expérience à organiser pour lui, qu’il a vue après les derniers mois dans les fauteuils inconfortables du “exploser”, comme une église. Et en raison de son grand succès dans l’envoi de la nature sacrée des audiences et des entretiens, il a jugé important de préserver. V13 près de vous RL

« V13 », d’Emmanuel Carrère, préface de Grégoire Leménager, POL, 368 p., 22 €, numérique 16 €.

Voir également: V13, le procès : voyage au bout de la nuit du 13 novembre

Histoire. “Les origines troubles de l’épidémiologie” par Jim Downs

Pourquoi avons-nous besoin d’oxygène pour vivre ? Comment le choléra se propage-t-il ? Les experts qui ont posé ces questions au XVIIIserait et XIXserait Les siècles ne l’ont pas fait, pas seulement depuis l’Europe. Jim Downs rappelle qu’une grande partie de l’histoire de la médecine s’est écrite loin des métropoles, aux confins des nations. Dans un livre aux résonances contemporaines, il pointe les mesures prophylactiques qui peuvent limiter l’impact des maladies qui se sont développées afin de réduire la mort terrible qui sévit dans les navires négriers et les pénitenciers coloniaux, sans oublier les expéditions militaires comme celle-là. de Crimée (1854-1856). Une répartition géographique intéressante, même si les documents ne sont qu’en anglais. R. Lo.

Il vous reste 82,08% de cet article à lire. Ceci est réservé aux utilisateurs enregistrés.

Leave a Comment

%d bloggers like this: