Energie : Macron, président de la chaîne alimentaire

Publié le 7 septembre 2022



A
+

Perte de quantité, preuve de négligence Emmanuel Macron a annoncé la réunion de rentrée du Cabinet le 24 août 2022.

Le sermon explique

Il a posté un post le 5 septembre, déclarant ” La bonne énergie est ce que nous ne mangeons pas “.

Le meilleur voyage est celui qu’on ne fait pas…

La meilleure viande est celle qu’on ne mange pas…

La meilleure eau est celle que l’on ne boit jamais…

Le meilleur livre est celui qu’on n’a jamais lu…

Le meilleur impôt est celui que vous ne payez pas…

(repérer l’intrus).

Le président de la à la fois c’est aussi quelqu’un qui aime les sophismes.

Dommage que les écrits de Frédéric Bastiat ne se soient pas retrouvés au programme de l’ENA, pour nous sauver du non-sens.

Frédéric Bastiat est l’économiste le plus oublié de France et le plus connu à l’étranger. Chaque année, 15 000 exemplaires de La loi vendus aux États-Unis et les écrits de Bastiat figurent dans les programmes des plus grandes écoles.

Dans le Positions financières, écrit à l’âge de 19 ans, Bastiat nous parle d’économie, des mutations qui bouleversent notre quotidien, mais il passe allègrement au mur de l’économie. Elle renvoie à la nature humaine : pourquoi avons-nous peur du manque, de l’inconnu, du changement… ? Pourquoi ce désir de se protéger ?

Le sophisme part toujours d’une vérité incomplète. Pour l’enlever, il est nécessaire d’enlever son esprit. Mais ce n’est pas assez. Il existe une chaîne complexe de relations de cause à effet qui doit être abordée :

Nous ne pouvons pas nous limiter à une cause et à son effet relatif. On sait que ce résultat est devenu un facteur en son temps. Pour déterminer une mesure, il faut la suivre dans la chaîne des résultats, jusqu’au résultat final. Et, parce qu’il faut abandonner la langue principale, on en est réduit à prof

Le premier texte des Sophismes s’intitule “Abondance – pénurie”. Cela nous oblige à réfléchir sur ce sujet.

Bastiat y montre que les hommes d’Etat veulent moins, ils soutiennent et s’organisent sous la pression de ceux que Bastiat appelle les propagandistes (on dirait aujourd’hui les lobbyistes).

La Presse, le Commerce et la plupart des quotidiens publient chaque matin un ou plusieurs articles pour montrer au bureau et au gouvernement que l’expansion de Le prix de tout est légale par le biais du processus de paiement ? Les trois puissances n’ont-elles pas écouté cet ordre de la presse quotidienne ?

Le sophisme est exposé comme suit :

Nous voyons que la richesse d’une personne augmente à mesure qu’elle tire une bonne valeur de son travail, c’est-à-dire lorsqu’elle la vend à un prix élevé. Il le vend au prix fort car les produits rares et de mauvaise qualité font partie de son commerce. Nous pensons qu’à tout le moins, moins est ce qui en vaut la peine. En appliquant ce concept à tous les employés, nous avons décidé de petite pensée.

Si nous appliquons la théorie de la rareté à la quantité, nous serons amenés à conclure :

Quand le produit est abondant, il est vendu à bas prix : donc le producteur est bon marché. Si tous les ouvriers sont retrouvés dans cette affaire, ils sont tous lésés : donc le surplus c’est le dommage à la société. Et quand une croyance cherche à interpréter la vérité, on voit que dans de nombreux pays, les lois humaines se battent contre bien des choses..

Cette théorie est absurde si l’on pense ” La richesse des gens est beaucoup de choses “.

Nous vendons tout. ” Le consommateur a plus de valeur car il achète tout moins cher ; Il achète les marchandises selon leur taille, il est donc riche en quantité ; Cette orientation client accrue conduit à la théorie de l’abondance. »

D’un autre côté, tout le monde ne peut pas tout faire.

Pour que, Les théoriciens ont des intérêts particuliers contrairement à la plupart des théoriciens..

Pourquoi avons-nous abandonné l’énergie nucléaire, qui s’est avérée abondante ? Pour des raisons électorales (pour recueillir des votes verts) pour combler les producteurs d’énergies renouvelables avec des subventions (capitalisme de copinage).

Frédéric Bastiat fut le premier à rejeter le système d’accaparement par l’escroquerie de la loi de spoliation par l’Etat (” C’est une belle histoire où chacun s’efforce de vivre aux dépens des autres. “) au nom d’un dit traité (” la Confrérie a été légalement appliquée “).

Tout électeur en colère peut poster Positions financières un La loi à son successeur, sénateur, maire, et pourquoi pas à l’Élysée et à Matignon pour qu’une pensée commune revienne dans le cerveau de la “France d’en haut”.

Leave a Comment