Explosion des prix de l’électricité : les premiers magasins sont menacés de fermeture !

« Explosion des prix de l’électricité : les premiers magasins sont menacés de fermeture », tel est le titre de cet article de Deutsche-wirtschafts-nachrichten, et ne me demandez pas comment le dire car il a choisi Notre ami Christophe est notre correspondant en Allemagne. Vous pouvez rire de mon dicton “normand” !

Ce que vous devez retenir est simple. Si on n’aide pas les entreprises, ça ne sert à rien d’aider tout le monde, car bientôt on sera tous au chômage, sans nourriture ni papier toilette pour s’essuyer enfin les fesses.

C’est ce que notre confrère nous interprète.

La crise énergétique s’aggrave. Les supermarchés perdent leurs contrats d’électricité. Les résultats sont nombreux.
En raison des coûts énergétiques élevés, la peur des chambres froides et des appartements en Allemagne ne fait que croître. L’électricité est un gros problème, et les PME allemandes sont particulièrement touchées, selon Lübecker Nachrichten. Le journal rapporte le cas d’Osnabrück. Les services publics de cette ville de 165 000 habitants ont mis fin aux contrats de plus de 1 000 entreprises.

Les conséquences pour les entreprises sont désastreuses. Il n’y a pas de contrat qui leur a été donné, alors maintenant les centres commerciaux sont confrontés à un défi pour faire face à cette situation.

Cinq magasins Edeka ont été touchés.

Dans le cas concret, cinq magasins Edeka sont concernés. (C’est un type Super U, l’éditeur est pour leurs utilisateurs).

L’utilisatrice Mechthild Möllenkamp a informé Wirtschaftswoche de son problème. Möllenkamp est touché par la coupure d’eau à Osnabrück, car ses membres n’auront pas d’électricité en 2023, selon la situation actuelle. Le contrat expire à la fin de l’année. Par rapport aux 24 dernières années, il n’y a pas de nouvelle offre de contrat, comme l’a expliqué Möllenkamp à Wirtschaftswoche : “Les services locaux ne se sont rien vu proposer, ce qui est une grosse déception pour moi”.

Si l’utilisateur ne trouve pas de nouveau fournisseur, il se retrouvera dans l’approvisionnement de base assuré par le Stadtwerke (contrat général pour les personnes physiques). Cette alimentation de base dure trois mois et coûte jusqu’à 80 cents par kilowattheure. C’était un problème pour Möllenkamp.

Dans le pire des cas, plus de cinq magasins Edeka paieront plus d’un million d’euros, selon le journal Wirtschaftswoche. Möllenkamp a expliqué la situation à la presse économique : “Nous ne pouvons pas fermer pendant deux mois, même sans électricité, car tout dans notre réfrigérateur et nos chambres froides”.

Charles SANNAT

“Ceci est un article ‘presslib’, ce qui signifie qu’il n’y a pas de répétition en tout ou en partie si ce paragraphe est répété après. Insolentiae.com est le site internet sur lequel Charles Sannat se présente chaque jour et propose une analyse impartiale et non polémique de l’actualité économique. Merci d’avoir visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la newsletter quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Accédez ici à Deutsche-wirtschafts-nachrichten.de

Leave a Comment

%d bloggers like this: