La Centrale Canine annonce les six lauréats de son prix littéraire

Le jury a départagé une centaine d’œuvres en lice. Voici les gagnants de ce 13 livre :

Dans la catégorie “Roman”, après avoir reçu le prix la vie de chien de Laura Trompette dans la dernière édition en 2019, le Jury a remis son prix cette année cou de chien de Patrick Breuzé, aux éditions Les Passionnés de bouquins, Un chien en ville d’Ophélie Grevet, aux éditions La route de la Soie.

Résumé de l’éditeur non cou de chien :

Antoine Belcombe, ancien légionnaire, a terminé sa vie comme gardien de cimetière dans un village de montagne. Son objectif : faire respecter les règles. Alors, quand le petit chien entre dans sa tombe, il perturbe son quotidien, et après l’avoir suivi, il tombe amoureux de lui. ceux qui les aiment.

L’avis du Jury. Par la suite, l’écriture est parfaitement en phase avec l’histoire : la relation sans amour entre un gardien de cimetière et un chien errant. »

Résumé de l’éditeur non Un chien en ville :

Ophélie Grevet nous confronte à la Terreur. En cette période historique, on ne veut pas trop en demander, nous français vivons au pays des “droits de l’homme”. Mais ce n’est que son acte d’amour, il choisit de regarder cette histoire avec les yeux d’un enfant. Martin de treize ans et demi, il traîne les pieds dans les rues de Paris. Il n’aime pas l’école, il aime dessiner. Au milieu des rues, du sang versé, de la guillotine, il fera son chemin. Les dessins animés et les rues macabres, il rencontrera un gros chien et une grande photo de la Révolution…”

L’avis du Jury. C’est un roman pédagogique dont le thème central est les rencontres sous la Terreur d’un jeune homme fortuné et du chien de Robespierre, Brunt. »

Dans la catégorie “Œuvre documentaire et technique”, le Jury a décerné le prix à Sylvia Masson pour son travail. GÉREZ la formation et le comportement de votre chienpublié par No Ledge, et Jacques Puthod no Callie : une chienne rousse dans les montagnes. Deux auteurs ont remporté Patrick Pageat, qui a reçu ce prix en 2019 pour son livre Le meilleur ami de l’hommepublié par Solar.

Enfin, après paiement Le premier petit chien du monde de Michel Gay, aux éditions EDL, lors de la dernière édition, les lauréats de la catégorie “Jeunesse” pour ce prix 2020 et 2021 monsieur le chien de Séverine Vidal et Laurent Simon, publié aux Éditions Mango jeunesse, une Les chiens pirates de Clémentine Mélois et Rudy Spiessert, publié aux Éditions L’école des loisirs.

Le jury de personnalités et d’experts du monde canin était composé d’Alexandre Balzer (président de la Centrale Canine), Anne-Marie Class (secrétaire générale de la Centrale Canine), André Demontoy (médecin-vétérinaire et auteur du Dictionnaire des chiens illustres . ), Imré Horvath (journaliste et photographe), Roger Madec (ancien sénateur de Paris) et Gilbert Titeux (photojournaliste et avec l’auteur), et 2 membres d’honneur : les vétérinaires Michel Klein et Philippe De Wailly.

Chaque gagnant recevra un prix de 1 000 €. Les membres du jury ont également donné 9 recommandations spéciales aux livres qui ont le plus retenu leur attention.

La Centrale Canine édite un magazine bimestriel, Centrale Canine Magazine, et a créé des prix pour récompenser chiens, écrivains et artistes : les Trophées des Chiens Héros de la Centrale Canine, le Prix Littéraire de la Centrale Canine, ou encore le Prix des Beaux-Arts de la Centrale Canine.

Retrouvez la liste des prix de littérature française et francophone

Leave a Comment

%d bloggers like this: