La nouvelle saison du Musée de la Croix-Rousse : place aux jeunes !

Courtney Geraghty Arrivée en janvier 2021 à la direction du cinéma de la Croix-Rousse, Courtney Geraghty avait un cinéma bien rempli. Cela ne l’a pas empêché de construire un projet qui pourrait fonctionner lorsque les conditions de propreté le permettraient.

À la fin Il ne reste plus qu’un travail à faire dans cet environnement difficile ! Cela est dû au fait qu’il a moins de fréquentation que les autres cinémas.

La saison prochaine assurera un retour des abonnés. Ainsi que l’augmentation de la fréquentation des téléspectateurs de moins de 30 ans, grâce à la nouvelle grille tarifaire. Cinq grands thèmes ont émergé pour les trente présentations prévues, et voici un exemple de chaque thème.

Ouvrez vos pensées

La présentation de Johanny Bert, artiste du cinéma de la Croix-Rousse, Le (Nouveau) Cercle (12 au 15 octobre) ce thème est bien présenté. Inspiré par le travail d’Arthur Schnitzler, tour, Il offre un nouveau pouvoir qui lutte contre les préjugés et se concentre sur l’innovation et l’amour.

La réalité est que ça change

Trois hommes verts (3 décembre) de l’auteure Valérie Mréjen (qui est aussi la metteure en scène de l’émission) rentre dans la catégorie. A voir à partir de 4 ans, le jeu est conçu comme un rêve lorsque l’enfant voit trois drôles d’invités entrer dans sa chambre.

Les héroïnes

Dans ce contexte, la performance-lecture de la comédienne Jeanne Balibar, Les historiens, évoque trois femmes qui luttent pour leur liberté. L’esclave portugaise Pascoa Vieira comparaît devant le tribunal de l’Inquisition en 1700. Violette Nozière, la première femme de France, en 1934, refuse de témoigner contre la victime. Et enfin, Delphine Seyrig, qui a participé à la lutte féministe des années 70.

Médias

Pauline Bayle met en scène fausse perte, l’histoire de Balzac. Dans un drame raffiné où six jeunes acteurs jouent tous les rôles que l’auteur envisage. Le spectacle est conçu par les Célestins.

Correction

Adieu la mélancolie est une fresque publique et performance musicale qui réunit une trentaine d’interprètes (professionnels et amateurs) de France, de Chine et de Taïwan. Il est né de la rencontre entre le poète chinois Luo Ying, l’auteur du livre Le gène de la garde rouge, et du metteur en scène Roland Auzet, la pièce montre comment la vie s’organise et se poursuit après les événements sanglants de la révolution culturelle en Chine.


www.croix-rousse.com

Leave a Comment

%d bloggers like this: