Le dessin animé Où vont les serpents

Tu peux nous montrer ta BD Où les serpents font du bruit ?
C’est l’histoire de la rencontre entre Sess, un illustrateur parisien de BD, et Greg, un défenseur de la nature et amoureux des serpents !
C’est une folle journée pour Sess (qui a peur des vers de terre et des rideaux de douche quand elle écrit !) parmi les serpents !
Sess a apprécié sa visite à Nature’s Ark, les connaissances et l’enseignement de Greg, et son amour des serpents.
Il a voulu traduire tout cela dans un livre ludique et pédagogique, où l’on peut apprendre avec le sourire la biologie des serpents.

Le rire est-il important pour la conscience écologique ?
Notre bibliothèque propose des albums pour enfants au contenu pédagogique et innovant.
Mais pour “prendre”, on comprend que l’enfant a besoin avant tout de prendre plaisir à lire l’histoire !
Sans amusement, il n’y a pas d’apprentissage en général.
Véritable Montessorienne, ce sont les idées (que je donne !) portées par mon épouse et la fondatrice, en s’occupant des lignes artistiques et du montage.
Alors oui, le rire est l’une des façons dont un enfant (et un parent !) comprend la responsabilité environnementale. Cela permet d’envoyer des messages de manière circulaire et de prendre une bonne photo pour les sujets qui peuvent effrayer les “serpents”. Dans ce cas, Sess était responsable de la programmation, de l’audio et de l’enregistrement.
Il le fait très bien, avec sa patte, et nous sommes contents du résultat !

Que savons-nous des héros serpents et pourquoi cet animal ?
Pourquoi cet animal : Une histoire de rencontre régulière (comme tous nos livres).
Sess a eu l’occasion de rencontrer Greg, et ce dernier a réussi à canaliser son enthousiasme et sa passion pour les serpents.
Ensuite, il faut bien l’avouer… ce n’est pas très populaire en général (je suis premier… je n’ai pas peur d’eux !)
Et à juste titre, c’est peut-être notre côté révolutionnaire et anticonformiste (dans notre 1serait jeune album, un loup a peur d’une fille avec un portable ;)).
Nous voulons aller à contre-courant.
Ce que nous verrons : Nous en apprendrons beaucoup sur eux : leur habitat, leur alimentation, comment voir les principales espèces rencontrées en France.
Mais que peut-on utiliser, pourquoi faut-il les éviter, quel est le seul serpent dangereux que nous ayons chez nous, comment recycler une partie de la matière organique de son jardin…
Saviez-vous, par exemple, que si vous ne coupez pas votre herbe mais laissez 20 à 30 cm d’herbe… vous baisserez la température de 8 degrés !
Et vous rapporterez des insectes et autres animaux, qui nourriront les oiseaux.

Pourquoi est-ce important pour vous de faire des recherches sur les serpents, notamment à l’Arche de la nature (Le Mans) ?
C’est le coeur du livre ! Sess a voulu mettre en avant les travaux de Greg, et Greg est un expert de ces reptiles (notamment le groupe de recherche du CNRS).
Nous ne pouvons pas penser à publier un livre avec un contenu éducatif sans vérifier les informations fournies.
Après tout, Greg est célèbre, et c’est ce qu’il mérite !
Pour info, L’Arche de la Nature est un site unique au monde, un exemple de programme de gestion d’espaces naturels dédiés aux serpents. C’est le seul site connu où la présence des serpents est encouragée tout en attirant le public (environ 500 000 visiteurs par an).

Quel genre de voyages les serpents font-ils et avez-vous des détails sur lesquels vous aimeriez informer les gens ?
Sess est la rescapée de quelques grands événements, elle n’est pas au bout de ses surprises ! Mais surtout, le vrai personnage central est le serpent, où l’on voit tout !
Sess, dans son voyage pour voir toutes les observations scientifiques sur les serpents dans l’Arche de la Nature tout en apprenant de nombreux faits sur ces animaux dangereux.
Le serpent est l’un des animaux les plus mal aimés et incompris et cette ignorance entraîne de nombreuses comparaisons négatives.
On espère que, grâce à la BD, le public sera moins concerné (et moins effrayé !) par ces animaux, et donc que les résultats seront meilleurs lors d’une rencontre.

Comment fonctionnent les forfaits ?
Sess a commencé (en quelque sorte) avec un storyboard pour les “os” de sa musique.
Puis il crée ses dessins directement sur l’iPad (avec Procreate), et il les fait en gommant ou en coloriant.
Bon Sess pourrait vous en parler pendant des heures, mais c’est en train d’être enregistré… alors chut on y va 😉

Pourquoi faites-vous du crowdfunding ?
L’idée a été suggérée par Sess, et nous l’adorons !
Nous sommes un jeune éditeur indépendant, et lancer un livre est toujours un gros challenge financier !
Nous sommes honorés d’avoir Sess parmi nous, et nous voulons créer un beau livre à couverture rigide avec une impression plus grande que d’habitude.
Le crowdfunding nous apporte 3 choses :
– tester l’intérêt du public pour cette méthode (sauf si vous demandez à une large communauté d’avoir des retours)
– détenir une part des ventes (avec le système de prévente) : si on ouvre le programme, on a xx livres pour avoir des clients
– financer un gros tirage et donc baisser nos prix : cela rejoint les 2e endroit. Avec xx livres déjà vendus via Ulule, nous pouvons communiquer avec l’éditeur dans un plus grand volume afin que nous puissions faire de la publicité dans les librairies.
Et, dernier point (je parle beaucoup ;)) on peut présenter notre bibliothèque aux contributeurs, aux gens de Sess, aux chercheurs… Et ça c’est important pour nous.

Quelles sont vos options pour publier l’histoire ?
Comme pour tous nos travaux, nous choisissons nos imprimantes et travaillons toujours avec 3 d’entre elles.
Ils se trouvent à environ 500 km de chez nous (90% des ouvrages sont imprimés en France, comme la BD, le reste en Italie), ils utilisent du papier PEFC et/ou FSC, matière encres enterrées, et certifié Imprim’vert pour les français. Canada.
Nous considérons cette option de responsabilité environnementale, comme nos valeurs, depuis la création des publications EFA. C’est plus cher pour nous, mais au final nous garderons des coûts raisonnables pour améliorer la flexibilité de notre maison. Bien sûr, il n’est pas possible de donner une BD à moins de 10€ par exemple… mais il est hors de question de publier sur Vine et loin de chez soi !

Vous voulez faire une version audio de Où les serpents font du bruit. Qu’apporte le programme ?
Nous fournissons la version audio de presque tous les albums jeunesse, mais il s’agit de l’audio autoproduit.
Ici, le projet est plus grand, et nous voulons faire appel à des professionnels.
Le son peut évoquer d’autres émotions, une autre acquisition (on ne pense plus à lire mais on regarde des images).
La commande vocale améliore le flux visuel, et dans ce cas précis (bandes dessinées avec dialogues) elle donne également une sensation de jeu qui donne envie d’aller au bout de l’histoire.
Aussi, plus c’est émotionnel, mieux c’est pour retenir l’information affichée.

Aurez-vous le temps de rencontrer vos lecteurs pour une séance de dédicace ?
oui bien sûr !
L’album sortira au pays le 19 novembre 4e Le Salon du Livre d’Antibes, avant Sess a été invité par les organisateurs de l’événement.
Sess accompagnera ce livre au Salon Jeunesse de Saint Laurent du Var (à domicile 😉 la semaine prochaine, et dédicacera sur notre stand au Grand Marché au Salon de Montreuil (30 novembre au 5 décembre)

Que diriez-vous pour finir ?
Nous sommes ravis de travailler sur ce projet !
Nous aimons l’esprit et les images de Sess, Greg est une source scientifique qui peut diffuser ses connaissances scientifiques comme personne d’autre.
C’est un projet très important, adapté, réalisé avec de belles personnes selon nos valeurs.
On ne peut qu’espérer atteindre… soyons fous avec l’objectif des préventes !

Merci à Fabrice, Elodie et l’équipe d’EFA Editions d’avoir répondu à notre interview !

.

Leave a Comment

%d bloggers like this: