Le Grand Cross de Craon 2022 pour Twirling : tout vient à point nommé pour qui sait attendre

Il a été battu en 2002 avec Ebel du Lion, qui était à la fois propriétaire, entraîneur et jockey, Serge Hamon a puni sa punition dans la Grande Croix de Craon pour faire l’éloge de son champion du Twirling étudiant, il a gagné. Cet événement c’est ce dimanche 04 septembre 2022 avec Paul Denis, alors laissons Christophe Dubourg, le développeur du cheval de ce printemps, inscrire son nom dans cette course mythique, en direct et en images ci-dessous.

Il y a 20 ans, lorsqu’il remportait pour la première fois le Grand Cross de Craon (L.) (puis de nouveau en 2003, ndlr), le meilleur. Fujiyama a pu passer devant quelqu’un La voix d’Ebel. Il est un enfant Sarpédonélevé par Anna et Bernard Foucherdont le partenaire de course n’est autre que son propriétaire/entraîneur de l’époque : Serge Hamon. Athlète diabolique, ce dernier a voulu un jour venger son châtiment, et a vu son nom figurer au palmarès d’une des épreuves reines du cross en France. Un vœu exaucé ce dimanche 04 septembre 2022, c’est sous le soleil radieux de la Mayenne, plein d’explosions, et une ambiance propice à un concert Johnny Hallyday au Stade de France. Bien sûr, son champion Tourbillonnant a pu perturber la première étape du podium de cette course mythique, support cette année de la sixième étape de la Crystal Cup, sous la présidence de Paul Denis il a, à seulement 19 ans, obtenu sa Grand Croix de Craon en tant que jockey. Un tandem explosif “à la campagne”, alors honorez la naissance et les couleurs de Serge Hamon selon l’enseignement de Christophe Dubourgqui a conservé son titre dans cette épreuve prestigieuse, remportée l’an dernier par ce dernier Doralou des Bordes.

La longueur indiquée plus tard, pour presser chacun dans les différents problèmes des 6 000 mètres du parcours, Twirling a commencé à bouger après être allé au mur, dans la dernière partie du « jardin ». Il revient lentement aux animateurs principaux, puis il aborde l’étape finale dans la même ligne que Bomari (Nidor) un Gentleman (Poliglote), au lieu d’en tirer le meilleur quand le dernier mur est jeté, et s’impose ainsi à la nature. Facilitateur de la première heure, vainqueur de ce Grand Cross de Craon en 2020, à deux reprises l’an dernier, Bomari a remis le couvert en beauté au “pays” de La Touche et a remporté la première seconde, devant le benjamin de la jeunesse. course, Gentilhomme, qui s’est très bien comporté, et a remporté, à l’âge de 6 ans, la troisième place de cette épreuve de vol.

Ainsi, les propriétaires et éleveurs de Twirling, habitent la commune de Sel-de-Bretagne, en Ille-et-Vilaine. Chantal et Serge Hamon Vivre l’histoire vraie continue avec ce cheval dont l’histoire a d’abord commencé au milieu d’un champ fleuri (un vrai signe, dit la rédaction), comme nous l’a décrit après la victoire de leur champion dans le Ke Kea Nui de Durtal 2020.”C’était le cheval préféré de ma fille, Inès, qui l’a vu naître parmi les renoncules et les pâquerettes car sa mère, Rose Bleue, aimait le cochon droit à l’école avant le box. Et lorsqu’il a travaillé dans l’ébénisterie pendant 9 ans, le prénom est apparu ! C’est une meilleure histoire parce que Twirling est dirigé par Paul (Denis, ndlr) qui a enseigné les courses de poneys avec le poney que mon fils Karl montait en même temps“.

Chantal et Serge Hamon, de part et d’autre de Twirling, heureux éleveurs/propriétaires !

Serge puis ajouté : “Rose Blue, la mère de Twirling, est une très bonne génisse : sur ses neuf victoires, cinq ont remporté le Grand-Croix de Saint-Pierre-La-Cour. Mais il a un grand caractère. La preuve : lors de ses deux derniers déplacements avant sa retraite sportive, il a refusé de repartir en gagnant au Lion d’Angers et à Craon. Il a dit “non” et avec ça, sinon, alors non ! Il a failli récidiver lors de son cinquième Grand Prix à Saint-Pierre-La-Cour, mais il est parti du début, derrière ses plus petits compagnons. Cependant, il a réussi à dépasser tout le peloton et à remporter la dernière course de sa carrière. À l’école, Twirling est son unique enfant. Il est parti rejoindre les étoiles, quelques temps plus tard...“.

Twirling et Paul Denis, un duo country explosif !

Et pour avoir choisi un père ? “Lorsque nous travaillions dans un ranch avec ma femme, nous utilisions de nombreux chevaux du Haras de la Haie Neuve, à deux pas de la maison. Nous avons choisi Della Francesca car, bien qu’elle soit donnée aux juments, je trouvais que son produit était très simple et un peu rapide ce qui m’a amené à penser à leur donner du temps, elles peuvent bien se débrouiller dans le pays. Aussi, quand on regarde Twirling à première vue, ce n’est pas un “croix”, mais un cheval plat. L’amener à sa taille et à son corps comme Rose Blue n’est pas si stupide. Présentant du sang américain, vous pouvez faire des chevaux croisés et des chevaux rapides!“.

Della Francesca, le père de Twirling

Gagnant de plus de huit épreuves, toutes en cross-country, dont trois Grand Cross du Pertre, deux Grand Cross du Pin, un Grand Cross de Durtal et un Grand Cross de Rostrenen, Twirling, bien accueilli par ses fidèles. Paul Denisil a remporté six de ses neuf combats, profitant de l’occasion pour ajouter une autre séquence à son record et Serge Hamon. Deux héros importants d’un livre que nous ne voulons pas voir fermé de si tôt. loin !

PHOTO DE L’EXPERIENCE TWIRLING AU GRAND CROSS DE CRAON 2022 PAR DAVID LE GUEVEL

Bienvenue à l’hippodrome de Craon, en Mayenne, pour une nouvelle édition du Grand Cross de la ville, cette année partenaire de la 6ème étape de la Crystal Cup.

Une épreuve mythique, remportée à cinq reprises par l’épreuve Archy Bald, dont la belle image orne la porte de l’échelle et le secrétariat de l’hippodrome.

Une balade à Craon : ce qui est commun, un jour de Grande Croix !

Le meilleur endroit pour profiter des courses hippiques… si vous faites preuve de souplesse et d’équilibre !

L’excellent Patrick Gratz, qui gère les courses pour le PMU, au micro de Laurent “Fais du bruit” Bruneteau, qui a promu aujourd’hui le Grand Cross de Craon.

Un Breton en Mayenne : tiens !

Beaucoup de monde à l’Hippodrome de la Touche, ce dimanche 04 septembre, pour assister à l’édition 2022 du Grand Cross de Craon.

Rejoignez les héros !

Les jockeys du Grand Cross de Craon 2022, relève, et bien sûr, avec le contenu des futurs cahiers !

Pendant le défilé, avec Gentilhomme et Clément Lefebvre

Lucky Net Love et James Reveley

Bomari et Arthur Nail

Twirling et Paul Denis

Gold Allen et Félix de Giles

Doux Dingue et Stéphane Paillard

Forza Conti et Esteban Métivier

Commencez maintenant!

La Craonnaise pleine et entière se dresse, à droite…

… comme à gauche !

Oooooooo…

…aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

Assez parlé, apprécions la puissance de l’obstacle de ces concurrents du Grand Cross de Craon 2022

Sur la page d’accueil

Et écoutez la raison de Twirling et Paul Denis ce Grand Cross de Craon 2022 !

Le retour des vainqueurs

Paul Denis, très heureux de remporter le premier Grand Cross de Craon de sa carrière de jockey, et ce à seulement 19 ans !

Pouces vers le haut!

La photo de famille la plus traditionnelle et la plus importante, de gauche à droite, Chantal & Serge Hamon, Paul Denis, Twirling, Christophe Dubourg, Esteban Métivier et le bien-aimé Vincent, montant un cheval tous les matins depuis son arrivée dans les boxes. par Christophe Dubourg

La remise des prix, avec Alain Peltier (Président de la Crystal Cup), Jacques Détré (Vice Président de France Galop et Président du Conseil) et Hugues Crosnier (Président de la Société des Courses de Craon)

Après cette victoire, ça mérite un gros bisou, n’est-ce pas Chantal Hamon ?

Groupe virevoltant, la main sur le cœur, chante la chanson française : La Marseillaise

Encore un grand merci aux lauréats du Grand Cross de Craon 2022… en attendant, patiemment, l’année prochaine !

.

Leave a Comment

%d bloggers like this: