« Le travail des enfants et des adultes… comme Victor Hugo, mieux que Rousseau !! » Edité par Charles SANNAT

Ô mes mal-aimés, ô méchants.

Il y avait Sandrine Rousseau, et il y avait Victor Hugo. Ne croyez pas qu’en disant cela je critique Sandrine Rousseau. De là. Je dis juste qu’il y a des géants de la littérature, des géants de la pensée, des géants de la sagesse, et quand on se dispute, quand on veut réfléchir, ou quand on pense que c’est “fort” c’est important de regarder quelques textes de nos aînés pour méditer .

Mélancolie est un poème de Victor Hugo, écrit en juillet 1838 à Paris et publié en 1856 dans le recueil Les Contemplations.

Dans ce poème sur les alexandrins, Victor Hugo critique le dur et pénible travail des enfants. Ce poème est souvent comparé aux Misérables, car Victor Hugo rejette l’œuvre et le style de son temps.

Loin du privilège “blanc” décrié par Sandrine Rousseau, le travail peut non seulement être discuté dans certains excès mais il combat, cependant, il valorise l’homme et l’élève.

Où vont ces enfants, sans blague ?
Ces douces pensées sont-elles plus minces que la fièvre ?
Ces gamines de huit ans que tu vois qui voyagent seules ?
Ils allaient travailler quinze heures sous les meules ;

Ils travailleront pour toujours, du matin au soir
Dans la même prison, le mouvement est le même.
Battant sous les dents d’une machine noire,
Le terrible monstre mordra celui qui sait ce qu’il y a dans l’ombre,

Innocents en prison, anges en enfer,
Ils font. Tout est laiton, tout est fer.
Nous n’arrêterons pas et nous ne jouerons pas.
Quel rouge ! les cendres sont sur leurs joues.

Il ne faisait pas jour, ils étaient très fatigués.
Ils n’ont pas compris leur sort, hélas !
C’est comme s’ils disaient à Dieu : « Nous sommes petits.
Notre Père, regarde ce que les gens nous font ! »

Oh, le cruel esclavage imposé à l’enfant !
Rachitisme! travailler pour qu’il respire
Ouvrez ce que Dieu a fait; tueur, imbécile,
Beauté du visage, du coeur,

Et qui – c’est son plus beau fruit –
Apollon est un bossu, Voltaire est un crétin !
Le mauvais travail prend les jeunes années dans sa serre,
Qui profite en faisant le mal,

Qui utilise un enfant et un outil !
Succès du questionneur : “Où va-t-il ? Que veut-il ?”
Qui brise la jeunesse ! donnant, en somme,
Spiritez la machine et éloignez-la de l’homme !

Cette pratique est maudite, les mères la détestent !
Tourmenté comme le péché dont on se torture,
Soyez damnés comme le blasphème et le blasphème!
Dieu! être insulté au nom du travail.
Au nom du travail honnête, de la santé, de la productivité, de la gentillesse,
Qui a rendu les gens libres et qui a rendu les gens heureux !

Le travail est la réalité de la participation à la société, à la création et à l’évolution. Le travail n’est pas que “commercial”, et tous nos bénévoles dirigent plusieurs équipes de “travail”. Ils travaillent souvent pour aider leurs voisins. Le travail fait grandir, rend heureux, donne du sens et être paresseux est un péché. L’oisiveté n’est pas un bonheur, un accomplissement, un accomplissement. Nous aimons les vacances comme reflet de l’année de travail, et les sucreries parce que nous n’en mangeons pas. Il n’est pas nécessaire d’être paresseux. Au mieux c’est faux, au pire c’est faux.

Il est trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous!

Charles SANNAT

“Insolentiae” signifie “impertinence” en latin
Écrivez-moi à charles@insolentiae.com
Écrivez à ma femme à helene@insolentiae.com

Vous pouvez vous inscrire à ma newsletter mensuelle “STRATÉGIES” pour vous faire avancer et là je partagerai avec vous des solutions concrètes à mettre en place pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont générées sur la base de la méthode PEL – héritage, fonction, emplacement. L’idée est de partager avec vous les voies et moyens d’investir dans votre stabilité personnelle et familiale.

“Afin d’empêcher des révolutions pacifiques, certains commettent des révolutions violentes” (JFK)

“Ceci est un article ‘presslib’, ce qui signifie qu’il n’y a pas de répétition en tout ou en partie si ce paragraphe est répété après. Insolentiae.com est le site internet sur lequel Charles Sannat se présente chaque jour et propose une analyse impartiale et non polémique de l’actualité économique. Merci d’avoir visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la newsletter quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Leave a Comment

%d bloggers like this: