Les bookmakers de Royat-Chamalières (Puy-de-Dôme) vous souhaitent la bienvenue au cinéma du casino.

Ce qui a été posté par le virus dans la bibliothèque de Royat-Chamalières, il en a fait la règle. Ils ne sont que 75 – et c’est déjà pas mal – à défendre leur dernier opus, les 1er et 2 octobre, au théâtre du casino. Réduire ainsi les timbres facilite la rencontre avec ces auteurs. “Et c’est ça la vraie réussite d’un salon”, estime Pierre Defendini, directeur de l’événementiel.

Des prix

Christophe Ono-dit-Biot (voir par ailleurs) est le parrain de cette publication. A priori c’est un très bon choix bien qu’il soit combiné avec Chercher un abri (chez Gallimard) petite liste des prix Renaudot et Femina. « Il n’est pas au Goncourt et ça m’énerve parce que son livre est très bon, comme les livres précédents. C’est petit, très intéressant », insiste Pierre Defendini, toujours avisé… « Nous ne sommes pas dans les hauts rendements cette année, bien sûr. Amélie Nothomb, ce genre de personnage, n’a pas de clients. Mais il y a des choses très intéressantes, surtout en littérature, une nouvelle vague. »

Le support du rapport. Journaliste et auteur, Christophe Ono-dit-Biot (photo Francesca Mantovani®Editions Gallimard) est né en 1975. Agrégé de Lettres, il est rédacteur en chef adjoint de l’hebdomadaire Le Point, où il s’occupe principalement des pages Culture. Son dernier ouvrage, Chercher un abri (éditions Gallimard) est “un beau film sur un père envoyant sa fille, une image émouvante d’une femme, cette histoire est une invitation à embrasser l’amour et les livres, la nature et la beauté”.

Pour ceux qui veulent exploser

Puis il a élevé toute une génération de “jeunes”, sinon du moins dans l’esprit : c’est le cas de Jean-Paul Delfino (car Île noire aux éditions Héloïse d’Ormesson), Enguérrand Guépy pour une excellente tradition de l’artiste Patrick Dewaere (Un animal sauvageaux éditions Le Rocher), Eric Genetet (Vous pourriez penser que c’est un larmoyantaux éditions Héloise d’Ormesson) ou Vincent Crouzet (non Sauvegarder Zelensky aux éditions Robert Laffont). “C’est un ancien officier des services spéciaux et il a de grandes choses à dire. Il le fait avec amour et sagesse. Je lis leurs textes, un par un, et je suis très content de moi. Je veux leur montrer, diffuser, lire Je pense qu’ils font partie du groupe qui va exploser dans les années à venir. On peut compter sur Pierre Defendini, qui fait partie de ceux qui ont demandé, soutenu et montré les auteurs qui ont le plus de succès aujourd’hui, comme David Foenkinos ou Serge Joncour.

Recevez notre newsletter par email et recevez des suggestions de visites et d’activités dans votre région.

{“path”:”mini-thematique-inscription”,”thematique”:”MT_Loisirs”,”accessCode”:”14187561″,”allowGCS”:”true”,”bodyClass”:”ripo_generic”,”contextLevel”: “KEEP_ALL”,”filterMotsCles”:”1|12|53|191|449|6973″,”gabarit”: “generic”,”hasEssentiel”:”true”,”idArticle”:”4187561″,”idArticlesList”: “4187561”,”idDepartment”:”282″,”idZone”:”30565″,”motsCles”:”1|12|53|191|449|6973″,”premium”:”false”,”pubs”: “banniere_haute|article|article2|article3″,”site”:”MT”,”sousDomain”:”www”,”urlTitle”:”le-salon-du-livre-de-royat-chamalieres-puy-de-dome -bienvenue-75-écrivains-au-casino-drame”}

La saison 2 Deuche, à Lempdes (Puy-de-Dôme), se déroule bien.

Le petit ami est Nicolas Rey

La présentation invitée du livre de Royat-Chamalières se poursuit… Et les recommandations de lecture s’accumulent : Marina Dedeyan (Où les mondes se rencontrent aux Éditions Robert Laffont), Sandrine Roudeix (Pas la guerre aux éditions Le Passage). “Mon ami Nicolas Rey arrive qui a publié un autre bon petit livre, avec la voix qu’on lui connaît. Il a un bon vendeur. A la même presse, Au diable vauvert, il est venu avec Fabrice Capizzano qui a récemment publié un livre que j’ai pu lire dans le débat, mais son premier m’a bluffé. Donc, la partie littéraire sera bien enregistrée cette année, mais on sait la sélection éclectique avec un large choix de littérature locale (dont les éditions De Borée), de polars (dont le retour de Maud Tabachnik), littérature jeunesse. Les lauréats du prix Anglade (Sarah Perret, pour son journal Au moins) et le Prix Vialatte (dont le nom sera annoncé la veille du salon).

Pratiquer. Le spectacle a lieu au théâtre de Royat-Chamalières les samedi 1er octobre (14h30 à 19h) et dimanche 2 octobre (10h à 18h). Entrée libre.

Pierre-Olivier Febvret

.

Leave a Comment

%d bloggers like this: