Livres : nos coups de cœur d’octobre 2022

  • La vie secrèteMonica Sabolo

♥♥♥ “Comment trouver un bon sujet pour un roman ?” demanda l’écrivain en panne d’inspiration. Pourquoi pas en piochant dans les podcasts d’Affaires sensibles, du passionnant Fabrice Drouelle ? Il évoque, dans un événement, l’assassinat en 1986 de Georges Besse, le patron de Renault, par des membres d’Action directe, un groupe radical. Il ne connaît rien aux mouvements d’extrême gauche, et alors ? Il ne connaissait pas le travail opaque de son père et il réussissait bien dans la vie. Ainsi commence cette histoire passionnante, alternant ses souvenirs de petite bourgeoise et sa brève enquête sur une organisation terroriste. Avec raison continue, l’importante question du pardon. Un livre profondément humain. IB

“La vie clandestine”, de Monica Sabolo, éd. Gallimard, 320 pages, 21 €.

  • D’où vient l’amour ?Yann Queffelec

♥♥♥ Maud est belle, brillante comme le soleil et idiote. Mais il s’est rendu compte que lorsque le fils du professeur le battait, ce n’était pas bon. Il sentit tout son corps s’enflammer quand Samuel le regarda. Elle descend alors de ses montagnes cévenoles pour tomber sur un homme libidineux et trouver l’amour dans les bras d’une femme. Placé chez sa marraine, il travaille la journée aux Ateliers Poujol et s’envole le soir pour voir les mains du fils du propriétaire, Samuel le personnage. Mais dans les années 1940, la jalousie n’était pas une bonne raison. D’une plume amoureuse, Yann Queffélec nous parle de guerre, d’amour et de courage. FF

“D’où vient l’amour”, de Yann Queffélec, éd. Calmann-Lévy, 350 pages, 21,90 €.

  • Cléopâtre et FrankensteinCoco Mellors

♥♥♥

« Cléopâtre et Frankenstein », de Coco Mellors, éd. Anne Carrière, 380 pages, 22 €.

  • enfant endormiAntoine Passeron

♥♥♥ C’est l’histoire d’un enfant béni bien-aimé, pour qui tout a été donné. Et celui qui a travaillé dur pour tout détruire, à commencer par lui-même, qui a été rongé par la drogue et aspiré dans le néant par le sida. C’est l’histoire de cette maladie, de ces médecins qui n’ont pas tourné le dos aux maux de la communauté. maudit. C’est avant tout l’histoire d’une famille qui s’est élevée grâce au travail acharné et à la détermination, et aspirait à une vie meilleure pour ses enfants. Enfin l’un d’eux prend la plume et met des mots pour raconter les siens, et plus encore. Et devenir écrivain. Réconforter. FF

« Les enfants dorment », d’Anthony Passeron, éd. Globe, 277 pages, 20 €.

  • La questionSuzanne Azmayesh

♥♥♥

« L’interrogatoire », de Suzanne Azmayesh, éd. Léo Scheer, 214 pages, 18 €.

  • Le livre des soeursAmélie Nothomb

♥♥♥ Comment va Nothomb cette année ? L’aimons-nous ? S’il y a un écrivain qui peut susciter cette connexion, c’est notre Amélie. Je dis “notre” car nous pensons le connaître en entrant dans les rêves que son âme spirituelle nous révèle, avec des histoires qui libèrent des morceaux de sa vie. . Dans le livret de famille, je demande une sœur, car voici la pierre angulaire de ce nouvel opus, puissant, grand : l’amour fraternel. Nora et Florent, s’aimant, ont donné naissance à un enfant, une fille, Tristane. Puis, pour que la petite fille ne soit pas laissée seule, l’autre, Laetitia… Quand la puissance de l’imagination entoure un grand cri d’amour. FF

« Le Livre des sœurs », d’Amélie Nothomb, éd. Albin Michel, 194 pages, 18,90 €.

  • Cabane ZiziBérengère Cournut

♥♥♥ Un jour, Odile a disparu. Comme évaporé. Laissant trois enfants en détresse et un mari dans une maison qui est sur le point de commencer à fuir. Les frères aux drôles de surnoms – Zizi Cabane, Chiffon et Béguin – tentent de ne pas être submergés par la tristesse, tandis que la rivière fait ce qu’elle veut. Heureusement, il y avait une tante, la gentille Suzanne, et un grand-père qui est sorti, pour adoucir la perte. Et la nature, forte et sombre, que la vie chante… Une histoire de musique étonnante. Et l’une des choses les plus étonnantes de la nouvelle année scolaire. IB

« Zizi Cabane », de Bérengère Cournut, éd. Le Tripod, 240 p., 20 €.

  • Chercher un abriChristophe Ono-dit-Biot

♥♥♥

« Chercher refuge », de Christophe Ono-dit-Biot, éd. Gallimard, 416 pages, 20 €.

  • Vies et morts de Lucy LovelessLaura Shepherd Robinson

♥♥♥ En se rendant à une fête, Caroline Corsham trouve une de ses amies souffrante dans les champs. Lucia meurt dans ses bras en lui chuchotant quelque chose de mystérieux : « Il sait. Maintenant, sa peur grandit lorsqu’il se rend compte que la jeune femme n’est pas Lucia, de son vrai nom Lucy, dit-il. Pas une aristocrate, mais une femme de haut vol. prostituée. Si Caroline était choquée, elle n’a pas pu chasser ce meurtrier au toucher de son tatouage, comme le lui demandait son frère. Il engage un meilleur détective que lui pour plonger dans le mouvement et libérer le meurtrier de Lucy, tout en faisant du travail lourd dans son propre cercle.
Une plongée dans le Londres libertin du 18e siècle. FF

“La vie et la mort de Lucy Loveless“, ppar Laura Shepherd-Robinson, éd. 18/10, 590 pages, 23,90 €.

  • C’est un miracleMas Victoria

♥♥♥ “Un rêve m’est venu cette nuit : la Vierge t’apparaîtra en Bretagne. Pas une ou deux fois, Sœur Anne attrape son sac pour Roscoff, là où le chantier a besoin d’efforts, à la recherche des signes d’un miracle. Mais sous l’atmosphère morose de l’Ile de Batz un événement intéressant se produit… Mas fait surgir la vision d’une jeunesse perdue et silencieuse non pas depuis la mort de sa mère. Mais la folie des hommes face au refus de croire. Un puissant, magnifiquement écrit histoire qui interroge notre quête d’émerveillement. Bref, une réussite. IB

« Une puissance », de Victoria Mas, éd. Albin Michel, 224 pages, 19,90 €.

  • L’anomalieHervé Le Tellier

♥♥♥ Time-lapse : les passagers du vol Paris-New York vont vivre le pire de leur vie. chahuté. Parmi eux, un tueur à gages, une pop star nigériane, un écrivain en difficulté, un fan de grenouilles, un avocat américain, un monteur… En tout, huit personnages dirigés par le facétieux (et oulipien) Hervé Le Tellier, qui a donné une histoire loufoque et heureuse couronnée par le Goncourt en 2020. IB

“L’anomalie “, ppar Hervé Le Tellier, éd. Folio, 416 pages, 8,90 €.

  • AgitationGérard Garouste et Judith Perrignon

♥♥♥ Il est le fils du fils d’un “bâtard” qui a pillé les biens des juifs pendant la guerre… C’est ainsi que le grand artiste Gérard Garouste se dépeint, qui reflète fidèlement son enfance chaotique, son passage dans un internat chic. avec ses amis Patrick Modiano et Jean-Michel Ribes, son amour pour Elisabeth, sa femme, son rock. Aussi ses coups fous, où il sera interpellé à de nombreuses reprises… Et sous la plume habile de Judith Perrignon, cette bio est devenue l’histoire de la vie. Publié en 2009, le voici réédité (avec un épilogue). Un grand livre. IB

“L’Intranquille” pppar Gérard Garouste et Judith Perrignon, éds. Broché, 200 p., 7,90 €.

Leave a Comment

%d bloggers like this: