Livres : Polar ou SF, vous serez guidé par Alexandre Léoty

Nul besoin de traverser l’Atlantique pour chercher des signes de tueurs… Nul besoin d’aller dans les rues sombres de la Cité des Anges ou des terres désertiques où passe la Route 66 ou sur les bords du Canal du Midi. Si vous doutez, alors ouvrez le dernier livre deAlexandre Léoty Murmures de l’apocalypse (éditions TDO) et vous rencontrez un tueur psychopathe d’ici !

Journaliste et journaliste Toulousain d’origine, journaliste de formation, Alexandre Léoty est actuellement basé à Villefranche-de-Lauragais. Auteur de nombreuses œuvres de fiction (dont des livres Privat), il donne également libre cours à sa fiction à travers records criminelsCette année, il publie un nouveau thriller et un roman de SF jeune…

Nouveau duo de chercheurs dans les rues de Toulouse

Alexandre Léoty, à Toulouse. RD de l’image

Murmures de l’apocalypse un thriller se déroulant dans la ville rose . “Après avoir fait les recherches du romancier Gabriel Hadour dans mes quatre premiers romans (au même nombre chaque année : Dieu n’est pas le Diable, Les ombres du Midi, Le Tueur du canal et Le Diable des Pyrénées)J’ai pensé ici à un nouveau duo d’enquêteurs, composé de Tessa Marie-Luce, flic à forte personnalité de la Martinique, et Jacob Amory, un hacker qui cache un secret.

explique le romancier, qui y enregistra son sixième polar. terrain de jeu des chercheurs qu’Alexandre Léoty affectionne depuis sa création : l’Occitanie. “Mon dernier travail était au coeur des Pyrénées. Dans cette nouvelle histoire, j’ai choisi une ambiance urbaine, plus difficile,expliqué . Notre pays de mon point de vue un grand théâtre pour l’imagination

: il y a toutes les terres, tous les ciels. J’ai un long chemin à faire!”

Après le bonheur, une profonde approche humaineAvec cette nouvelle histoire d’horreur Alexandre Léoty veut continuer à surprendre son public. “J’ai la chance de pouvoir compter le nombre de lecteurs, il était heureux. Avec Whispers of the Apocalypse, je m’attends à être la cause de quelques nuits blanches.

il a dit. Mais le talent de l’écrivain ne se limite pas au divertissement. Il a aussi un aspect humain qu’il prend et partage ses qualités qu’on ne voit pas chez les simples faire-valoir du bar. Le chercheur caribéen et le hacker agoraphobe ne sont pas que des stéréotypes, ils vivent, aiment, souffrent

et c’est pourquoi la plume d’Alexandre Léoty nous donne une nouvelle envie de tourner les pages de ce nouvel opus…

Voyage dans le temps, au coeur d’une trilogie

L’auteur démarre une nouvelle aventure avec un jeune roman de SF… Photo C.-L.L’auteur de Toulouse est la vérité depuis cette année, il publie également un jeune magazine de science-fiction aux éditions du 38.Max Valentin et le principe du temps

c’est le début d’un nouveau voyage littéraire pour l’auteur.« Je porte ce nouveau projet depuis plusieurs années , il expliqua. Je veux écrire une histoire pour les jeunes, à ce sujet un sujet qui me fait rêver

: voyage dans le temps.” Les jeunes ne sont pas les seuls à pouvoir monter à bord avec Max Valentin, l’étudiant à temps partiel. Ce livre, qui a été soumis par l’éditeur “entre Retour vers le futur et Harry Potter”(**)

il a encore sa place dans la bibliothèque – ou sur la liseuse – de tous ceux qui ont soigné l’âme d’un enfant.“Il y a un charmeur, bien sûr, et il n’est pas le seul ,l’écrivain a continué

. J’ai pensé à l’univers, un monde complexe et – je pense – intéressant, où le voyage dans le temps existe vraiment. Dans ce monde, les lecteurs vivent le même temps que mon héros, un lycéen de quinze ans. Cette entrée est dans la littérature jeunesse Il ne faut pas s’arrêter là, pour le journaliste toulousain. “Ce livre, qui peut être lu indépendamment, est considéré comme le premier livre d’une trilogie”,

il a glissé. Nous attendons le résultat !

Philippe MORET sommaire:Le corps d’un homme anonyme est retrouvé dans une tombe fraîchement creusée dans l’obscurité du cimetière de Terre-Cabade à Toulouse. Un enterrement qui ne lui était pas destiné… Ce messager maléfique d’outre-tombe a été la seule victime d’une série de meurtres brutaux commis par ce que le journal a rapidement appelé Le tueur aux quatre choses. Pour suivre ce maniaque qui saigne le pays, Tessa Marie-Luce, responsable du SRPJ à Toulouse, ne peut compter que sur son courage. Et avec le soutien d’un autre jeune homme, reposé pendant des années dans la solitude de ses secrets. Ensemble, il leur a fallu quatre jours et quatre nuits pour découvrir l’identité du tueur. Avant que l’Apocalypse ne s’abatte sur la Ville Rose… Murmures de l’apocalypseédité par TDO, 444 pages,
20 € . (**) L’intrigue de l’histoire:Maxime Valentin, 15 ans, est aussi jeune que les autres s’il n’a pas pris l’habitude, depuis l’enfance, de jouer avec le temps, de le ralentir ou de l’accélérer à sa guise. Mais au fond, ce pouvoir incroyable est-il réel ? Est-ce simplement le fruit de sa cupidité ? La réponse à toutes ses questions, Max va se retrouver en rejoignant le Lycée SaintRose, internat provençal intéressant dont les ponts de pierre défient véritablement l’Institut Tempus. Car ici, accompagné de ses compagnons Zacharie et Flora, l’adolescent apprend à… voyager dans le temps ! Le début d’un incroyable voyage qui le mènera dans les méandres du passé, pour retrouver la source du temps… Max Valentin et le principe du temps Tome 38, 312 pages,

20 €

(6,99€ en ebook).

L’Occitanie, riche en écrivains !

Livre : Intime et sincère, “Petits éloges d’amour” à partager

Livre : De Violette à Pastelle, la benjamine découvre la terre entre les pages

Livres / Albi : Bernard Jimenez, d’après Lapérouse

Partager sur les réseaux sociaux :

Leave a Comment

%d bloggers like this: