Notre sélection de chansons de mai

LE CAR BOARD

Valeurs de sécurité de 9serait art (Yslaire, Matthieu Bonhomme), des cinéastes devenus BD, des scénaristes originaux et un Oulipien figurent au générique de notre sélection de comédies musicales. Vous y retrouverez, entre autres, un célèbre poète, une vache célibataire, une danseuse étoile, un duo de gendarmes contestataires, un huissier et un clone de Roland Barthes.

“Mademoiselle Baudelaire”: le poète et sa maîtresse

Les 200serait L’anniversaire de la naissance de Charles Baudelaire, célébré le 9 avril, a produit de nombreuses œuvres. Le biopic que lui consacre le Belge Yslaire sans standing. A cause de son avis, d’abord. Avant d’enregistrer une culture traditionnelle, l’auteur de la série de Sambar décide d’élever le poète à travers sa relation avec Jeanne Duval, une mulâtresse créole autant aimée que maudite.

Appelée “la Vénus noire”, nous n’en savons presque rien. Seuls quelques tableaux dessinés par Baudelaire, les lettres qu’il adresse à sa mère témoignent de son existence. Pourtant, la muse a accompagné le sulfureux dandy tout au long de sa vie, rencontrant avec lui des usuriers, partageant la syphilis qui tuera le poète, seulement à l’âge de 49 ans. Jeanne Duval a inspiré plusieurs chansons de Fleur du malavec le populaire serpent dansantsymbole de la fascination de Baudelaire pour sa terrifiante maîtresse.

Pour reconquérir ce résultat étonnant, Yslaire se dit qu’elle s’implique “un deuxième état”, laissez-vous guider par son pinceau et son crayon. Une transe donne à son image une libération qu’elle n’avait pas auparavant. Parfois, un écrivain cherche du papier comme un poète cherche des mots. Certaines cases ne sont pas dessinées, d’autres sont remplies d’impression. La femme est aussi partout, selon les vers du poète maudit. Nous en avons assez de lire cet ouvrage important – 160 pages – mais avec l’espoir de trouver un travail et un écrivain. Cédric Pietralunga

“Mademoiselle Baudelaire”, d’Yslaire, Dupuis, 160 p., 26 €.

“Lucky Luke voulait” : retour à Hollywood

Histoires sérieuses de comédies, Lucky Luke peut-il être transformé en parodie : un western à la hollywoodienne ? En effet, Matthieu Bonhomme présente cette réinterprétation de la méthode faite par Morris, publiée cinq ans après la première tentative remarquable (L’homme qui a tué Laki Luka 120 000 exemplaires vendus, le prix des auditeurs à Angoulême). Pas moins mauvais, l’artiste s’est amusé à ouvrir son histoire avec l’ancienne quatrième de couverture de chaque album, où le héros a déclaré qu’il était. “pauvre cow-boy solitaire”, plutôt que de mettre un prix sur la tête de cela, il revient à la position de desperado.

Il vous reste 79,94% de cet article à lire. Ceci est réservé aux utilisateurs enregistrés.

Leave a Comment

%d bloggers like this: