Quand “Gorby” est devenu une icône de la pop-culture

Décédé le 30 août, Mikhaïl Gorbatchev, dernier dirigeant de l’Union soviétique, a été un protagoniste important de la fin de la guerre froide. Son désir de renouer avec la culture occidentale a fait de lui un symbole de la pop culture des années 90.

Le plus communiste pour les réformateurs libéraux, mais plus libéral et réformateur pour les conservateurs du Parti de l’URSS, Gorbatchev est cet “OVNI” soviétique, la transition entre deux mondes. Outre les décisions politiques (il a reçu le prix Nobel pour la fin de la guerre froide en 1990), sa participation au douce puissance qui marque les esprits. Le dernier président de l’URSS n’a pas hésité à jouer son propre rôle – jusqu’à devenir le personnage principal des années 90.

Films, télévision et musique

Cinéma, télévision, publicité, musique… le chef de l’Etat a cassé des histoires sur des scènes sur grand et petit écran. Depuis 1993, seulement 4 ans après la chute du mur de Berlin, Gorbatchev a été vu avec Willem Dafoe, Lou Reed et Peter Falk. Maintenant, c’est très proche, film de Wim Wenders. Dans cette histoire d’amour, le président entre dans son propre rôle au moment de la chute du mur.

Dans la foulée, il participe régulièrement à des émissions de radio et de télévision, à des séries d’information mais surtout à des émissions de divertissement. En France, avec Thierry Ardisson, il se livre par exemple au jeu des questions en Tout le monde parle. Drôle, reconnaissable, parfois touchant, le chef de l’Etat peut donner une image de lui-même mais de la Russie encore et encore.

Son apparition la plus célèbre est la célèbre publicité de la marque Pizza Hut. Tourné en 1998 sur la Place Rouge (Moscou), le court spot montre une famille débattant du sort de la Russie après la politique de Gorbatchev. En voyant le chef de l’Etat entrer dans le restaurant avec son petit-fils, tout le monde s’accorda à dire que c’était grâce à lui qu’ils pouvaient aller chez Pizza Hut, montrant le succès du capitalisme le résultat est heureux.

L’annonce fait suite à l’ouverture du premier McDonald’s en Russie en 1990. En plus d’être l’un des premiers restaurants étrangers du pays, la marque est plus, peut-être plus qu’avant Aujourd’hui, l’un des symboles du capitalisme atteint Moscou. , la fin de la guerre froide.

Mais Gorbatchev ne se contente pas d’une image sur la grande page et d’une petite, mais plus pressante sur la musique. En 2003, il remporte un Grammy Award dans la catégorie Meilleur livre audio pour enfants pour sa description précise de Pierre et le loup avec Bill Clinton et Sophia Loren (oui, vous avez bien lu). Mais en se mettant en scène, Gorbatchev est devenu plus qu’un politicien essayant de se donner une bonne image (et qui continue sa campagne ?), mais il est devenu une véritable pop star, et s’est attaqué aux spectacles et à la culture.

Gorbatchev et autres

Comment parler de Gorbatchev dans notre culture populaire sans évoquer la chanson de Renaud, “Welcome Gorby”. Désinvolte, comme à son habitude, il chante l’espoir d’un leadership en Occident : ridiculement absurde, agaçant ou au premier degré, on ne sera jamais, en tout cas, inspiré par Gorbatchev, en France comme aux Etats-Unis notamment.

Bien sûr, Gorbatchev – comme d’autres personnalités politiques – montre des caractéristiques de la série de bannières. Les Simpsonsmontrant le meilleur des sujets liés à la communauté, mais aussi homme de famille. Son image est allée jusqu’à englober le monde des jeux vidéo au Japon, et lui a même donné son nom. Gorby No Pipeline Daisakuse.

Il recevra des critiques (des sympathisants communistes, mais aussi des médias occidentaux qui se moquent de son existence). Pourtant, cette semaine, après l’annonce de sa mort, les hommages ont plu du côté du monde occidental, pour dégager l’image d’un dirigeant conciliant.

Respect

Restant discret après la fin de ses fonctions, Gorbatchev a pris soin de se lever souvent : ces 10 dernières années, il a souvent pointé du doigt les dangers du nucléaire, par exemple, cette fois il a appelé à la fin des « attentats » et. a condamné l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Les dirigeants occidentaux lui ont rendu de généreux hommages, soulignant son implication dans la réintégration de la Russie dans l’économie mondiale. Joe Biden, par exemple, a écrit son communiqué de presse pour qu’il se souvienne de l’image de C’est un leader rare qui a l’imagination d’entrevoir un avenir et le courage de risquer toute sa carrière pour y parvenir..

D’autres hommages émouvants ont été rendus, notamment par l’ancienne chancelière allemande d’Allemagne de l’Est, Angela Merkel. Il a vu sur les réseaux sociaux la taille de l’ancien dirigeant soviétique montre comment un État peut changer le monde pour le mieux. Mikhaïl Gorbatchev a vraiment changé ma vie. Je ne l’oublierai jamais

Référence : wikicommons, Gorbatchev et G. Bush.

Leave a Comment

%d bloggers like this: