Rentrée histoire 2022 : les conseils des libraires de Vannes – Vannes



Livres français : “Zizi Cabane”, “Son préféré”, “Le soldat désaccordé”, “La source de la vérité ouzbèke”

Dans Cheminant, Sophie Bourhis choisit “Zizi Cabane” de Bérengère Cournut, “c’est un OVNI de la rentrée littéraire, une histoire comme un rêve dans laquelle l’auteur exprime avec beaucoup de poésie l’absence d’une mère”. Paul Aymé, du Silence de la mer, présente le livre de Sarah Jollien-Fardel “Sa préférée”, “une première histoire accomplie, surprenant le maître, racontant comment une jeune femme se libère elle-même de la détention de son père”. Au niveau du bateau des mots, Laura Jousset adorait Gilles Marchand et son “Soldat désaccordé”, dont l’idée était la fin de la guerre 14-18. “Il parle des dangers de la guerre, en regardant ceux qui sont sur la touche”. Enfin, la dernière recommandation des libraires de Vannes est Solenne Desprez, d’Au bonheur des âmes et porte le titre charmeur de “Principe de réalité ouzbek”, “un premier roman épistolaire, interrogeant les valeurs de la vie”.

Films étrangers : “Le radeau d’étoiles”, “Désirs flous”, “L’été où tout a fondu”, “Frapper la nuit”

En tête l’auteure américaine Tiffany Mc Daniel, dont le roman “L’été où tout fond” a captivé Laura Jousset. Le terrain ? “Un jour, le procureur a invité le diable à venir. Un garçon noir est apparu, de là une chaleur terrible s’est abattue sur la ville. C’est une histoire qui interroge l’origine du mal”. Paul Aymé a choisi “Fuzzy Desires”, de la hollandaise Dola de Jong, “une histoire sur le pouvoir d’une femme sur son partenaire”. Solenne Desprez vous conseille “Surrounding the Night” de Leila Mottley, qui raconte l’histoire d’une jeune femme qui a été agressée sexuellement. “Un livre percutant et beau à la fois”. A Cheminant, « Le radeau des étoiles » est célèbre. « L’écriture d’Andrew J. Graff est magique. Il y a beaucoup d’émotions dans cette histoire dont le dénouement est très difficile, avec la fuite de deux enfants après avoir tué le père de l’un d’entre eux.

BD, littérature jeunesse : “Le Jardin secret”, “Ténébreuse”, “Mon ami Pierrot”

Dans le jardin des bulles, Michel Renard évoque trois figures musicales. « Le jardin secret » de Maud Begon, « une histoire sur la magie de l’amitié, pour les ados à partir de 12 ans » ; la BD “Ténébreuse” de Mallié et Hubert, “parce que c’est un très beau livre, avec de très belles couleurs”. Last but not least côté roman graphique, c’est “Mon ami Pierrot” de Jim Bishop qui l’a emporté. “C’est l’histoire d’un mariage, comme Roméo et Juliette, mais dans un monde onirique qui rappelle Miyazaki”. Dans un roman jeunesse, Justine de la boutique Cheminant, dit “L’aube est bleue sur Mars” de Florence Hindel “raconte l’histoire d’Esther, qui est choisie pour faire la première mission sur Mars, et sa relation avec un jeune homme qui protège la environnement.”.

Polars : “Traquenoir”, “Chien 51”, “L’illusion du mal”

Solenne Desprez a loué “L’illusion du mal” de Piergiorgio Pulixi “pour ses belles scènes, la qualité du dessin et la créativité qu’il met sur les réseaux sociaux”. Gilles Tranchant, gérant de la librairie Cheminant, a sélectionné le dernier livre de Laurent Gaudé “Chien 51”. “Dans ce livre d’introduction, la Grèce a été prise en charge par une société privée. Dans ce contexte, une sorte de tromperie policière se crée. “Traquenoir” est un livre récemment publié par Ed Lancy. C’est un thriller urbain, écrit dans les années 1950, mais très frais, très vivant, avec beaucoup de dialogues, donc c’est facile à lire », a déclaré Paul Aymé à propos de son article.

Mangas : “L’Etat des Rois”, “La Danse du Soleil et de la Lune”

A qui d’autre que l’expert manga de Vannes, Japanim, pouvez-vous demander conseil pour savoir quel manga est approprié cet automne ? Dans le style seinen (pour adultes), Jordan choisit le réalisateur “La danse du soleil et du vent”, “la quête dans le Japon féodal d’un samouraï, incapable de toucher le moindre métal, s’est ouverte Côté shonen (jeunesse), le libraire du “Classement des rois” est faible, dont le héros, héritier du roi le plus puissant, est silencieux et faible.

Nature, environnement : “Et la forêt brûlera sous nos pieds”, “L’inventeur”, “Le gouffre du monde est vertical”

Trois livres ont retenu l’attention de Malou Guimard, de la librairie “Les prairies bleues”, spécialisée dans les ouvrages sur l’environnement. « Et la forêt brûlera sous nos pieds », de Jens Liljestrand, un livre dont le sujet est dans le titre et intimement lié à l’actualité qui a marqué cet été ; « L’Inventeur » de Miguel Bonnefoy, « un grand écrivain inspiré de la vie d’Augustin Mouchot, l’inventeur de l’énergie solaire » ; “Le bout du monde est célèbre” “pour son ambiance montagnarde, le monde de la montagne, où l’héroïsme et le mystère se rencontrent.”

Leave a Comment

%d bloggers like this: