Roméo et Juliette dans le parc jusqu’au 22 octobre • Le Suricate Magazine

© Aude Vanlathem

O William Shakespeare. le site de Thierry Debroux. De même que Julien Besure, Baptiste Blampain, Denis Carpentier, Mathilde Daffe, Simon Delvaux, Catherine Grosjean, Jonas Jans, Thierry Janssen, Nicolas Janssens, Michel Poncelet, Jean François Rossion, Jérôme Vilain, Anouchka Vingtier, et danseurs Perrine Jadin, Lola Mancini, Elia Sanchez Carrascosa. Ne pas 8 septembre je 22 octobre 2022 je Théâtre du parc royal.

Il est désormais de tradition de présenter à l’abbaye de Villers-la-Ville, un grand drame, issu du répertoire antique. Le millésime de cette année est l’une des pièces les plus célèbres de Shakespeare : Roméo et Juliette. Il a été mis en scène par le directeur du Théâtre Royal du Parc, Thierry Debroux, qui ouvre habituellement la saison de ce théâtre spécialisé dans les spectacles de haut niveau, inspirés par la littérature classique.

L’histoire de deux amants de Vérone est connue de tous : seuls les enfants de deux familles rivales tombent profondément amoureux et bouleversent la paix relative que le prince de Vérone tente de maintenir après une grave épidémie qui a dévasté la population. Mais les pires désastres font entendre raison aux maisons Capulet et Montague.

Pour présenter cette histoire fictive, Debroux combine différents éléments et différentes époques : sur scène, un grand échafaudage avec en son centre, un trou géant couvert de cœurs et de paroles d’êtres chers ; les ouvriers étaient vêtus de vêtements presque du 19e siècle; musique plus récente (par exemple, des versions de La roue à eauQuel dommage). Et force est de constater que cette combinaison fonctionne bien et sert très bien le texte de Shakespeare.

A titre d’explication, parmi les habitués du Parc (Denis Carpentier, Anouchka Vingtier, Thierry Janssen, Julien Besure, etc.), on voit les jeunes Mathilde Daffe et Baptiste Blampain dans les rôles principaux. Si Roméo a du mal à nous convaincre dans le premier volet (mais pas impeccable dans le second), la présentation est la traduction de Juliette qui brille son rôle sans tomber dans le piège d’une Juliette insupportable et caricaturale. Il faut aussi mentionner le vent de fraîcheur apporté aux combats chorégraphiés l’an dernier par Emilie Guillaume.

Au final, si l’on peut craindre la moindre fatigue à revoir cette pièce maintes fois changée au théâtre ou au théâtre, l’équipe du Théâtre Royal du Parc garantira le spectacle et fournira une adaptation convenable et intéressante de Roméo et Juliette . Ce record du monde ne manque jamais de toucher son public “Aucun voyage n’est plus douloureux que Juliette et son Roméo”.

Leave a Comment

%d bloggers like this: