secrets de l’avocat de la famille

Fabien Rajon a clos un chapitre de sa carrière d’avocat en février 2022 en condamnant Nordahl Lelandais à la réclusion à perpétuité. L’homme, qui a assuré 13 ans de métier, protège peu une partie de la famille de Maëlys mais pas seulement. Elle a également endossé le rôle de conseillère et de confidente alors que la tempête médiatique engloutissait les proches de la petite fille. Dans son livre Avec les victimesSorti le 25 août 2022 aux Éditions de l’Archipel, il s’appuie sur cette marque.

Dans ce livre, vous décrivez la rencontre avec Maëlys comme “difficile” et “une tâche éprouvante” qui vous a “profondément marqué”.

C’est vrai, cette affaire ne m’a pas quitté. Dans le cadre du travail accompli, dans sa promotion de la presse indépendante, par la diffusion en continu de l’intégralité des pans du dossier dans la presse, mais aussi donné au personnage de Nordahl Lelandais qui a refusé pendant de longues lunes de dire où se trouvait la petite Maëlys est. l’affaire a commencé, surtout à ses débuts, la nature d’une véritable bataille de nerfs. Pendant cette période, mon rôle était plus un gestionnaire de risques qu’un plaideur.

Puis vint le procès aux assises après quatre ans de procès.

J’ai assumé le rôle traditionnel d’un avocat pénaliste, qui consistait à défendre ses clients et à plaider devant les tribunaux. Avec le recul, je vois cette expérience comme un tremplin dans ma carrière. J’ai appris et, au fond de moi, je pense que j’ai approfondi.

“Ce combat nous a rapprochés, ce sont des gens bien”

Vous vous présentez comme un “fiduciaire” de la famille Maëlys et son “porte-parole”. Aujourd’hui, quelles sont vos relations ?

Nous nous voyons toujours et communiquons directement. Une fois les assises terminées et ma carrière d’avocat derrière moi, notre relation personnelle a probablement pris son envol et de vraies relations sont nées, de manière simple et naturelle. Nous avons mené ensemble un long et dur combat qui nous a rapprochés. Cette famille adore ça. Ce sont des bonnes personnes. Un avocat a voulu les défendre. Je l’ai eu cette fois.

Les parents et la soeur de Maëlys, avec leur avocat Fabien Rajon, le 17 février 2022, à Grenoble. | JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Lors du procès, la mère, le père et les grands-parents de Maëlys ont subi une forte pression médiatique. Vous dites que les journalistes rampent devant chez eux et que les parents sont obligés de laisser leurs chiens sur eux.

C’était quelque chose auquel ils ne pouvaient pas survivre… Un problème de plus s’ajouta au drame qui s’abattit soudain sur eux. En plus de l’enlèvement et du meurtre de leur fille, il y a une véritable crise médiatique, des fuites de tous bords, de l’amertume et des rumeurs constantes sur les réseaux sociaux et la malveillance des autres. Pendant de longues semaines, ils n’ont eu d’autre choix que de rester seuls à la maison ou chez quelques proches pour tenter d’échapper à la meute.

“Le secret de l’apprentissage est devenu un mensonge”

Au cours de l’enquête, vous avez parfois été surpris par les informations parues dans la presse : une photo de Nordahl Lelandais dans la voiture (prise par un radar), des photos de la reconstruction…

C’était très pollué. Certains journalistes en savent plus que moi sur les derniers développements de l’enquête ! Force est de constater que la nouvelle s’est propagée dans la presse avant d’être transmise aux juges du fond et reçue par les avocats des parties. Soyons clairs : le secret de l’éducation est devenu une illusion. Nous sommes conscients de bien d’autres questions importantes, y compris des questions politiques. C’est devenu une forme de choses que nous ne choisissons pas avant de prendre une décision.

Après la décision, le nom de Nordahl Lelandais est apparu dans la presse, même pour avoir eu des relations sexuelles avec une femme venue lui rendre visite au parloir, comme le rapporte La Dauphine Libère en avril 2022. Comment la famille a-t-elle réagi en voyant cela ?

Leur colère est compréhensible et partagée par de nombreux Français. Nordahl Lelandais a été condamné par la cour d’assises pour des faits d’une indéniable gravité. On lui a donné le statut de grand criminel et mes clients ont découvert quelques jours plus tard qu’il avait fait quelque chose comme ça en prison. C’est très dommage pour l’image de notre magistrature même si l’on sait ce qui s’est passé dans cette affaire : de hautes recherches, un travail minutieux de la part des juges du fond et trois semaines de débats devant la meilleure cour d’assises. C’est ce que nous prenons très au sérieux.

Du procès de Nordahl Lelandais à la bataille de Nice

Sur les réseaux sociaux, Jennifer De Araujo, la maman de Maëlys partage et commente toute l’actualité de Nordahl Lelandais. Malgré la foi, la punition sévère, la situation dans laquelle se trouve la famille de la jeune fille, peut-elle avancer dans la vie ?

Ce sentier lui appartient. Ce sera long et dur. Je pense qu’en raison de la gravité de ce qui lui a été reproché, il n’y a pas le moindre droit de le critiquer pour la façon dont il a marché ou parlé de cette affaire, qui est la première du meurtre et de l’enlèvement de sa propre fille.

Si les parents de Maëlys peuvent traduire en justice l’assassin de leur fille, les victimes de l’attentat de Nice pourront-elles ressentir la satisfaction de la fin du procès alors qu’elle a été tuée du terroriste Mohamed Lahouaiej Bouhlel et donc pas au banc des accusés ?

Disons que la justice passe, ce qui est une bonne chose dans une démocratie. Il y a aussi beaucoup de difficulté pour notre système de justice pénale : il doit juger de manière “normale”, sans abandonner ses principes fondamentaux, les vérités de la gravité. Autrement dit, la justice doit juger une action militaire avec des outils et des règles immuables, au risque de se tromper. Après quelques semaines d’essais, je pense pouvoir dire que ce jeu difficile est presque terminé et cela aide finalement la force et la vitalité de la démocratie.

L’affaire Daval, largement médiatisée en France, fait l’objet d’un téléfilm diffusé en septembre 2022 sur TF1. Une série est en préparation. Avez-vous préparé les parents de Maëlys à l’éventualité que la mort de leur fils puisse faire l’objet de telles émissions ?

Vu le chaos causé par cette affaire, je ne serais pas surpris qu’un film lui soit consacré à l’avenir. Cependant, un tel projet, s’il est réalisé, s’inscrit dans une démarche respectueuse de la vérité, de la loi et de la vie privée de cette famille grandement affectée par la publicité de cette affaire.

Leave a Comment

%d bloggers like this: