[Tribune] Le coût de la vie au Sénégal : onze dimensions d’un jeu politico-commercial à somme nulle

Ass Abdourahmane DIOUF, le Président du Parti AWALÉ, Candidat à l’élection présidentielle sénégalaise de 2024.

C’est l’histoire d’un Coach en fin de contrat, tentant d’entrer dans une dernière Coupe du monde avec l’espoir de gagner. Il semble avoir été inspiré par son expérience dans un pays de champions. Mais il manque d’entraînement et espère pouvoir trouver un partenaire de rêve.

avant-match

Ce n’est pas un bon début d’organiser l’équipe pour de bons résultats. Les erreurs sont commises par l’Enseignant, dans la pratique.

Première supposition : Il est le président de l’entreprise qui agit à titre de directeur technique et d’entraîneur. Il veut se voir sans les outils d’un bon enseignement. Il n’a pas inventé de règles ou de problèmes techniques. Et naturellement, il se précipite sur le chemin de l’échec planifié.

La deuxième place : Aucune des onze mesures proposées par le Coach ne s’adresse de manière négative au gouvernement avec un levier structurel. C’est sale pour les médicaments après le matin. Les conséquences sociales sont de courte durée et le problème est de nature permanente.

La troisième erreur : La onzième action de défense ne nécessite aucun plan pour protéger notre économie. L’objectif du Coach est de limiter les dégâts, de créer de l’ambiance et de répandre l’illusion d’une politique sociale.

Mauvaise erreur : Le Sénégal espère gagner la guerre pour le bien-être de son peuple en gérant les affaires avec courage, sans sagesse, sans autres considérations que le maintien du temps, traîner et s’attendre à aller aux tirs au but au bout de la nuit.

Le carrosse avait environ onze ans. Nous aurions peut-être gagné la partie. Mais nous ne gagnerons pas de cette façon. Beaucoup de talent est gaspillé. Il y a donc beaucoup d’idées fausses. L’instructeur devra seulement comprendre l’étendue de l’infraction et la défense des politiques commerciales, pour bien régler son entreprise et ses conseils.

Histoires de formation populiste à la veille d’une campagne perdante.

1.RICE comme garde

Il n’est pas surprenant que Rice soit désignée comme garde. Notre pilier central. Sans Rice comme gardien de but, nous n’avons aucune chance de gagner un match. Sauf que notre garde d’argent est l’habileté de la fosse. Il a une belle robe. Il a une si belle exposition qu’il est devenu un site du patrimoine mondial de l’UNESCO. Mais il ne garantit pas sa disponibilité. Ce n’est pas sûr et ce n’est pas le gouvernement. Et ça donnera toujours des attaques indiennes et pakistanaises. Un talent qui a été apporté de notre pasteur sans la loyauté de la nation. Elle continuera à servir sa patrie d’origine pendant les crises du marché. Il n’est pas confiant. La réduction totale de 50 francs est donnée comme un aveu d’échec, une petite enquête sociale et une contribution du contribuable sénégalais pour augmenter nos amis asiatiques.

2. POMPE À HUILE à l’arrière droit

Classé comme page, placé dans le coin inférieur droit en remplacement. Il sait que ce n’est pas bon pour l’entreprise. Dans d’autres moments de lucidité commerciale, on a essayé de le protéger pour en faire un vrai talent local. Le travail n’a pas abouti. L’huile de palme restera à sa place. Il ne prend aucun risque. Il savait qu’il faisait partie des onze. Mais que personne ne se réjouisse, ni ne souffre en sa présence. La réduction de 100 francs qui y est associée est anecdotique. L’Etat les renverra ailleurs à notre insu.

3. FRAIS SCOLAIRES ET UNIVERSITAIRES sur l’arrière gauche

Classé comme page, ils sont placés dans la voie inférieure droite. L’État connaît leurs forces et leurs faiblesses. Cela les met face au dangereux ennemi du manque de capital humain. Si cette route n’est pas correctement sécurisée, il ne se passera rien pour le pays. C’est une approche stratégique avec un impact significatif. Ils sont autorisés à aller de mal en pis. Ils peuvent gagner le jeu, par eux-mêmes. Mais ils ne le font pas. Les emplois sont bien répartis entre le financement de l’ensemble de la collectivité (public) et les emplois privés demandés sans travail rémunéré. Ils sont utilisés contre leurs coéquipiers. Le professeur change les règles pendant le jeu et tourne mal. Ces pages sont en bonne position, mais leurs efforts peuvent être retardés en raison des conseils ennuyeux de l’enseignant qui a besoin de l’effort.

4. LOUER comme Stoppeur

Le loyer est le défense centrale atypique. Il est toujours là et tout le monde en parle. Son âge change les faiblesses de sa vieillesse et les forces de son savoir. Le coach ne pense pas un instant à le mettre sur le banc, même s’il ne le met pas à l’aise. Il sera toujours là. Toujours dans ses problèmes. C’est toujours un problème. Il est dans le jeu en nom, pas en acte. L’équipe de gestion s’est rendu compte que leur locataire central n’apprécierait pas les conseils. Il est là pour bouleverser son monde et rendre sa société à l’image de sa propre turpitude. Il n’a pas gagné le match. Ce ne sont pas des affaires. Mais il offrira tout de même un divertissement aux fans de football du dimanche. C’est gagnant.

5. SUCRE en Défenseur Central (Libéro)

Le sucre l’écran du milieu, libéro son entreprise, la tour protectrice de tous les espoirs. Mais il ne pense pas à lui. 52 ans de stratégies de pseudo-positionnement ne profiteront pas à l’équipe sénégalaise. Arrêtez de respirer régulièrement. Souvent le problème est au point du point du poteau à l’équipe adverse. Souvent en conflit avec ses amis locaux il n’attend que de l’eau. Jamais pendant le temps de jeu. Le sucre sénégalais, dans sa configuration actuelle, ne nous fera pas gagner la partie. Le changement qu’il opère est trop tard, alors il hésite à jouer les défenses en main. Il n’abandonnera pas et n’osera pas. Il est fiable et nous fait toujours prendre des forfaits de dernière minute. Une remise de 25 francs dès l’envie de sauver une place état des lieux pas attendu. Ils laissent échapper un petit son qui s’estompe en très peu de temps.

6. LOCAL FER ou importé comme protection centrale

défense centrale, qui n’a pas voulu mettre fin au match en raison du nombre de blessés sur le terrain. Il peut être gouvernemental ou importé. Patriote ou rebelle. C’était le prototype du successeur dont nous avons oublié le nom. L’entraîneur ne sait plus si son fer est sénégalais ou indien, chinois ou turc. Il n’avait aucun projet pour lui. Il n’y a pas d’orientation claire. C’est la seule règle pour le plus grand électeur, ignorant les questions nationales, le maillot et l’hymne national. Notre acier domestique ou importé peut être défensif, offensif ou défensif en fonction des politiques commerciales et commerciales. Il a besoin des chaussures d’un joueur multitâche qui dicte la direction du jeu selon les plans de l’adversaire. Mais au final, c’est le joueur déboussolé qui finit par marquer son camp, faute d’un mauvais entraînement.

sept. L’OIGNON comme moyen d’attaque

c’est attaque moyenne à Manoa. Le joueur préféré de l’équipe est sorti de l’école et faisait la fierté de toute l’équipe. Il était admiré de tous. Il joue à tous les jeux, amour et statut. C’est dans tous les plats. Sa position stratégique dans le monde ne reflète pas le patriotisme du Coach. Le fromage sénégalais est réservé si nécessaire. Aucune partie de l’acide n’est enlevée à la qualité du verre local. Cela a fonctionné pendant longtemps, jusqu’à ce que les représentants du verre importé deviennent un jouet déplacé avec le paysage. Ce joueur à succès n’a pas son propre style. Il est allé à l’école sans orientation tactique apparente. Ainsi il continuera à errer avec la certitude d’être présent en toutes choses. Sans saveur! Les réductions de 100 à 200 Francs lui sont attachées comme une courte mi-temps qui lui permet d’enchaîner une seconde fois avec une nouvelle, pour bien retomber dans l’exercice financier.

8. POMME DE TERRE comme défense centrale

Il remplit le milieu de terrain en tant que demi défensif. Il sait qu’il peut soutenir une blague, mais il n’a ni renommée ni éducation. C’est le joueur aux fulgurances gastronomiques intempestives, sans le quotidien de l’entreprise. Il peut être transparent sans réel impact sur le résultat final. Il est le joueur qui marque le cinquième but si son équipe mène par quatre à zéro et garde un but sur la ligne lorsque son équipe est première menée par 3 à zéro. Il savait que dans sa situation, son professeur avait abandonné toute sagesse. Une baisse de 200 Francs ne changera rien pendant la partie. Notre pomme connaîtra sa courte période de gloire avant de retourner à ses déchets quotidiens.

9. CACHÉ CACHÉ dans la première station

C’est ce que nous avons avant-centre, décideur important et inutile. Mais à son poste, il n’est pas une équipe, mais un voyageur. Cela ne nous nourrit pas. Il nourrit ceux qui nous nourrissent. Vous devriez être en mesure de comprendre facilement son effet. Mais l’entraîneur ne l’a pas mis en position centrale par convenance. Il l’a égaré là, confondant cause et effet. Cela ne va pas nous faire gagner la partie. Il n’a rien à faire. Cela entretiendra l’illusion d’une chaîne d’approvisionnement contrôlée, car le bétail n’est protégé par aucune politique gouvernementale. Nous vous garderons en sécurité en attendant la prochaine Tabaski. Et tout le monde y est habitué. Remise 200 Francs pour la galerie. Il n’y a pas de but. Le jeu sera cool et amusant. Et tout est parfait !

dix. BEEF en attaquant direct

Nous avons du boeuf coup droit. Un ailier qui sait qu’il peut toujours avoir l’air nouveau. On s’attend à ce qu’il fournisse des ballons à ses milieux de terrain dans le jeu, mais ce n’est qu’à l’entraînement, lorsque la raison est toujours claire et ne pose pas de problèmes. Dans le vrai jeu et pour les jours de la responsabilité de la victoire, l’entraîneur fera tout ce qui précède. La nourriture ne nourrit pas le bétail. C’est la vache qui est venue à son secours. L’ailier ne donnera pas le ballon à sa tête centrale. Il tentera des dribbles fous pour le faire sortir du terrain. Et il appréciera les ramasseurs de balles. La vache garde sa position. C’est amusant dans notre famille riche. Mais il était irrité par les erreurs d’enseignement. C’est la vache folle du groupe. Le prix de 200 francs ne changera pas.

11. le mouton comme arme d’attaque

C’est notre ailier gauche. Un autre ailier inconnu. Pire, il souffre des mêmes erreurs que son coéquipier latéral droit qui nourrit étonnamment ceux qui sont censés le nourrir. Contrairement au boeuf, le boeuf ne marche pas. Il lui faudra dix mille fois pour satisfaire le public, mais il sera au centre de toutes les attentions pendant un an. Son manque de consommation quotidienne est compensé par la grande vitesse cyclique qui garantit sa dignité. Il n’est pas destiné aux gourmets. Il est donné aux gourmands. Cet ailier se donne le droit d’être nul à chaque fois, s’il marque le carton d’or dans le temps d’argent. Les 200 francs de la remise serviront à la location simple distance prévue par la Tabaski. C’est le résultat de l’ailier marquant un but par saison.

L’explication

Ce jeu a déjà été perdu. Concurrence cruelle. Mais nous gardons l’espoir que nous vivrons. Dans quelques jours, une autre compétition commencera. Avec de vrais joueurs, un vrai coach, des astuces et de la légitimité pour tenter de nouvelles victoires. Nos ligues de football nous remplissent. J’espère. Ils montreront la meilleure puissance de notre pays au monde. Nos prières les accompagnent.

Leave a Comment

%d bloggers like this: