un groupe (52) pour combattre

Le Nid des parents, nouvelle association fondée à Chaumont, a pour objectif de lutter contre l’isolement des jeunes parents en proposant des animations, des ateliers et, pourquoi pas, une conférence dédiée à la parentalité. Définitions.

Audrey Bonvarlet, Fanny Thomas, Amandine Houbert et Charline Bailly se sont associées pour créer l’association “le Nid des parents” qui a pour but de soutenir les parents. Ils ont tous travaillé dans l’unité de soutien périnatal et se sont retrouvés avec la même chose : les parents se sont soudainement séparés. “Notre objectif est de réduire cet isolement social”, expliquent-ils. Une confirmation qu’ils ont tous reçue en septembre 2021 lors de la conférence de Catherine Gueguen, pédiatre spécialiste des neurosciences, de la communication positive et de la gestion des émotions, lors de la semaine de l’enfance. Un expert a souligné l’importance d’être célibataire quand on est jeune parent.

Pour ces femmes très concernées par le sujet, tant sur le plan professionnel que personnel car elles sont toutes mères, c’est la raison de travailler dans leur maison. “Parallèlement, nous savons aussi que de nombreux jeunes adultes, surtout les nouveaux, cherchent à rencontrer des gens sur les réseaux sociaux.” Ils appelaient en fait leur entreprise “le Nid des parents”. “Lorsque nous sommes enceintes, nous voyageons beaucoup et nous voyageons moins lorsque nous sommes adultes”, ont-ils déclaré. “Nous nous sentons mal, mais tout à coup, nous voulons nous quitter nous et notre bébé.”

Rencontre entre parents

“Le but est de se rencontrer, d’organiser des réunions, des études thématiques… On peut par exemple ajuster l’alimentation, reprendre le travail après un accouchement ou dormir. Tout sera fait en fonction de la demande et des besoins des parents”, ont-ils expliqué. Désormais, ils ont besoin d’un lieu pour remplir leurs missions. Si tout va bien, ils veulent redémarrer une société mère, comme l’a établi Charline Bailly, seule , en 2019 à Jonchery. “L’objectif est de renouveler chaque année.”

Pour démarrer leur travail en groupe et se promouvoir, les jeunes femmes ont décidé de “commencer petit” en amorçant une rencontre entre jeunes parents à travers un goûter en plein air. La finale aura lieu le mercredi 28 septembre au Square du Boulingrin à partir de 16 heures. « C’est une épreuve. On se dit que certains parents ne travaillent pas le mercredi et on calcule la fin d’après-midi et après la sieste”, ont-ils expliqué.

Pour cette première rencontre, l’objectif était de réunir les personnes susceptibles d’être intéressées par le “Nid des Parents”. Bien sûr, l’événement est gratuit (il vous suffit d’apporter votre propre nourriture) et les enfants sont les bienvenus. “En tout cas, nous y sommes”, s’amusent les organisateurs.

Laura Spaeter

l.spaeter@jhm.fr

Plus d’informations à leniddesparents52@gmail.com, ou sur les réseaux sociaux, Facebook ou Instagram.

“Personne ne vous apprend”

Lors de sa venue en septembre 2021, pendant l’enfance, Catherine Gueguen, psychologue spécialiste du secteur, lors de sa conférence, a insisté sur la nécessité d’être accompagnée, surtout si l’on est jeune parent. Voir ses parents, sa famille, ses amis ou, si vous êtes loin d’eux, un voisin, des parents d’élèves, de groupes… « Personne ne vous apprend à être parent. C’est l’un des métiers les plus difficiles de la monde (…). Parfois, être parent, c’est aussi… très éprouvant”, écrit-il dans son livre “Lettre à un jeune parent”.

Leave a Comment

%d bloggers like this: